Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez Agnel : "Je n’oublierai jamais ces deux semaines"

Natation - Agnel : "Je n’oublierai jamais ces deux semaines"

Publié le 05/08/2012 | 17:30, mis à jour le 07/08/2012 | 14:36

Agnel : "Je n’oublierai jamais ces deux semaines"

Yannick Agnel avec ses médailles olympiques (DR)

Heureux de ses magnifiques performances durant ces huit jours de natation olympique, Yannick Agnel a conscience d’avoir franchi un vrai palier en termes de résultats comme de notoriété. Il nous a livrés son sentiment sur ses JO et sur ses ambitions pour la suite.

« C’est génial, il n’y a pas d’autres mots », a d’emblée déclaré la nouvelle star de la natation bleue. « Cette semaine s’est plutôt bien passée même si c’était plus poussif sur la fin », a-t-il poursuivi. « On ne s’attendait pas à un tel succès : champion olympique, vice-champion olympique, et même 4e du 100 m, une place qui augure de bonnes choses pour le futur, c’est très bien. Je suis ravi d’avoir atteint mes objectifs. J’avais beaucoup de chemins dans la tête mais celui-là, c’est le chemin rêvé. On a tellement cravachés », a soupiré le Niçois.

Interrogé sur les conséquences de ses exploits, le jeune homme a répondu avec cette maturité étonnante pour un gars de 20 ans. « Je pense être quelqu’un de simple, de cool, il n’y a pas de raison que ça change ». « Le regard des autres a changé. C’est bizarre et agréable à la fois », a-t-il encore dit. « Les compliments de Michael Phelps ou des autres champions, c’est un honneur. Je les remercie et je félicite Phelps pour ses médailles et son record ».

"C'est génial de susciter des vocations"

A la question de savoir quelle course prend place dans son panthéon personnel, le bougre réponde lucidement : « Je n’ai pas de médaille préférée ou de course préférée. Tout était très fort. Je n’oublierai jamais ces deux semaines ». « Merci aux supporters qui nous poussent à nous dépasser », n’omet-il pas de préciser avant de sourire à l’évocation d’une consoeur qui le questionne sur tous les petits Agnel en puissance. « On me dit qu’il y a plein de petits garçons qui vont çà la piscine et jouent à m’imiter. C’est génial de susciter des vocations ».

Quid de la suite ? « On va pouvoir bien en profiter maintenant, le temps de courtes vacances. Il faudra repartir du bon pied, on n’en a pas terminé. On est motivés pour la suite avec Camille (Muffat). Perso, j’ai pas mal de travail en perspective à la rentrée. Sur le 100 m, sur le 200 aussi voire sur le 400, on verra ». Savoir se remettre en question, vouloir sans cesse progresser, cela fait partie de sa vie de champion. « L’émulation, c’est tangible tous les jours à l’entraînement », a-t-il conclu avant de s’éclipser. « C’est paradoxal car on fait un sport individuel mais on travaille en groupe. C’est sûrement la clef de la réussite ».