Vous êtes ici

Le Comité olympique russe suspend 4 athlètes pour dopage

La Russe Irina Maracheva lors de sa médaille d'argent du 800m à l'Euro-2012

La Russe Irina Maracheva lors de sa médaille d'argent du 800m à l'Euro-2012 | AFP - JONATHAN NACKSTRAND

Par

Publié le 25/01/2016 | 13:42, mis à jour le 25/01/2016 | 16:16

Quatre athlètes russes, dont la vice-championne d'Europe 2012 du 800 m Irina Maracheva, ont été suspendus pour dopage par le Comité olympique russe, alors que le pays lutte pour sa réintégration dans le giron sportif et pour éviter une suspension de ses athlètes aux JO-2016.

Le Comité olympique russe a suspendu dimanche Irina Maracheva (31 ans) et la  marcheuse Anna Lukyanova (24 ans) pour deux ans après avoir reçu des informations de la  Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), ainsi que deux autres athlètes  russes pour une durée de quatre ans, sans donner plus de précisions. Il semblerait que les deux autres soient Elena Nikulina, spécialiste du 400m, et Maria Nikolaeva, qui court sur 800m. 

Maracheva et Lukyanova ne sont pas des athlètes de tout premier plan. La première était médaillée d'argent au championnat d'Europe 2012 à Helsinki sur 800m, et a participé à la médaille de bronze des Mondiaux de relais 4x200m à Nassau en 2014. Encore faut-il rappeler que le titre de vice-champion d'Europe avait été acquis après le déclassement de la Russe Elena Arzhakova, en or à Helsinki, mais suspendue deux ans en avril 2013 pour une anomalie dans son passeport biologique. La deuxième a été vice-championne du monde du 10km marche en 2010.

Ce sont les premières suspensions prononcées par le Comité olympique russe depuis que les athlètes du pays ont été suspendus de toutes compétitions officielles par l'IAAF, à la demande l'Agence mondiale antidopage. Selon l'IAAF, l'athlétisme russe ne pourra réintégrer le circuit mondial  qu'en respectant toutes les règles antidopage imposées par l'IAAF et l'AMA. Pour cela, la Fédération russe d'athlétisme (Araf) a élu le 16 janvier un  nouveau président, Dmitri Chliakhtine. Il doit s'entretenir lundi à Moscou avec  les membres d'une commission d'inspection de l'IAAF mandatée pour juger des  efforts du pays en matière de lutte antidopage. "Ce sera deux jours de réunions discrètes à huis clos", a déclaré à l'AFP  la porte-parole de la Fédération russe, Alla Glouchtchenko. Mi-janvier, la commission d'inspection de l'IAAF avait déjà rencontré à  Moscou le Comité de coordination par intérim, nommé par le Comité olympique  russe pour dialoguer avec l'IAAF. La commission, qui avait salué des discussions "franches et ouvertes",  avait assuré que la Russie avait "la volonté d'apporter des changements réels  et durables" à son athlétisme.

Sur le même sujet

Euro 2016 : Toute l'actualité et 100% des matchs en direct