Vous êtes ici

Mondiaux (Oslo) : Marie Dorin-Habert championne du monde de la mass-start

La biathlète tricolore Marie Dorin-Habert

La biathlète tricolore Marie Dorin-Habert | AFP - JONATHAN NACKSTRAND

Par

Publié le 13/03/2016 | 13:35, mis à jour le 13/03/2016 | 14:29

Après le relais mixte et l'individuelle, Marie Dorin-Habert a décroché son troisième titre mondial à Oslo en éclaboussant de son talent la mass-start. Cette moisson de titres à laquelle s'ajoutent le bronze sur le sprint et l'argent sur la poursuite et le relais féminin. Lors de cette mass-start, la Française a réalisé un sans-faute au tir (20/20) et a parfaitement glissé sur les skis. Elle offre au clan tricolore sa 10e médaille lors de ses Mondiaux et confirme qu'elle est bien la reine de la quinzaine. L'Allemande Laura Dahlemeier et la Finlandaise Kaisa Makareinen complètent le podium.

Marie Dorin-Habert aura donc remporté une médaille dans chacune des courses qu'elle aura disputées. Elle avait débuté avec l'or sur relais mixte, le bronze sur le sprint, l'argent en poursuite et avec le relai féminin. Elle était montée sur la plus haute marche en individuelle et a récidivé sur la mass-start, l'épreuve la plus spectaculaire du biathlon. Six sur six donc pour la Française qui s'est offert un dernier récital à Oslo. Partie avec le groupe de tête, elle a pris le contrôle de la course dès le premier tir couché avec un sans faute. La suite? Une démonstration. Tant derrière la carabine que sur les skis. Avec un nouveau sans-faute au deuxième couché, elle a attaqué le plus dur, le tir debout. Nouveau sans-faute. Après ce troisième passage sur le pas de tir, elle repartait avec 15 secondes d'avance sur ses poursuivantes.

Quatrième titre mondial en solo

C'est avec une belle marge qu'elle est arrivée sur le dernier tir debout. Elle a réussi les quatre premières avec un bon rythme, puis a pris un peu plus de temps pour la dernière. Une respiration, deux et un 5/5 qui lui déroulait le tapis rouge jusqu'à la victoire. La Française a pu savourer cette dernière ligne droite. "J'arrive même plus à parler", a-t-elle avoué après la course, tout sourire et sans voix après sa performance. Elle a même parlé d'un "récital". C'en est un. Après la surprise de Kontiolahti où elle avait décroché l'or sur le sprint et la poursuite, Marie Dorin Habert a confirmé à Oslo. Elle termine avec une course parfaite et est en capacité d'aller chercher le Gros Globe de cristal le week-end prochain à Khanty-Mansiysk (Russie).

Place d'honneur pour Bescond

Derrière Marie Dorin-Habert, l'Allemande Laura Dahlmeier a pris la deuxième place à 7''3 en réglant au sprint la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen, 3e à 8''1. Après sa médaille d'argent sur l'individuelle, la Française Anaïs Bescond a terminé cinquième à 39''2 tandis que la jeune Justine Braisaz, 19 ans, a pris la 12e place à 1'04''1.

Sur le même sujet

Tour de france : Toute l'actualité & les étapes en direct