Tour de France - Cancellara: "Je vais beaucoup m'améliorer d'ici aux JO"

Publié le 03/07/2012 | 18:50

Cancellara: "Je vais beaucoup m'améliorer d'ici aux JO"

Fabian Cancellara premier maillot jaune du Tour 2012 (AFP - Pascal Pavani)

En tête du Tour de France depuis le premier jour, Fabian Cancellara a pris la quatrième place de la troisième étape, mardi, à Boulogne-sur-Mer et a revêtu son 25e maillot jaune. "Je vais essayer de le garder le plus longtemps possible", a déclaré aux médias le Suisse de l'équipe RadioShack qui espère le conserver jusqu'à samedi et la première arrivée au sommet (La Planche des Belles Filles) où ce sera, a-t-il dit, "trop difficile".

Q: Visiez-vous la victoire dans cette étape ?
R: "Le plus important, c'était de rejoindre l'arrivée sans encombre. Je  suis habitué à ce genre de parcours, comme dans les classiques: des routes très  étroites, ça monte et ça descend, des virages à droite, à gauche. Il fallait  rester le plus possible devant et je remercie l'équipe qui a fait un travail  formidable pour me mettre à l'abri dans les premières positions. Chavanel a  attaqué, il était dangereux mais je pensais qu'il attaquerait plus tard. Horner a fait le travail pour aller le chercher. Dans les 600 derniers mètres, je  n'étais pas parfaitement placé, ce qui n'est pas une excuse. Quand Sagan a  accéléré, j'ai vu la force qu'il avait. Moi je n'ai pas encore la condition  pour faire ça. Je dois donc être heureux d'avoir conservé le maillot jaune."
   
Q: Pensez-vous encore progresser dans ce Tour ?
R: "J'attends beaucoup de moi. Je ne suis pas encore revenu au sommet de ma  condition. Je vais beaucoup m'améliorer d'ici aux JO. Etre devant dans le Tour,  ça me donne confiance. Dans cette optique, chaque journée est importante. Quand  je n'aurai plus le maillot jaune, je me concentrerai sur autre chose pour  arriver au sommet de ma condition."
    
Q: Vous attendiez-vous à des débuts aussi éclatants de Peter Sagan ?
R: "Ce n'est pas du tout une surprise. Même si c'est son premier Tour de  France. Il n'y a qu'à voir le nombre de ses victoires et la façon dont il a  gagné. Dans le prologue, on m'attend, dans les sprints c'est Cavendish et dans ce type d'arrivée, c'est Sagan. Il a la classe, la puissance, l'accélération  pour gagner ce genre d'étape. J'ai déjà dit qu'il avait de grandes années devant lui. Il lui manque des victoires dans les grandes classiques mais ça va  venir. C'est le début de sa carrière."