Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez Cathy Fleury encense Automne Pavia

Judo - Cathy Fleury encense Automne Pavia

Publié le 30/07/2012 | 19:31

Cathy Fleury encense Automne Pavia

François Hollande félicite Cathy Fleury pour la médaille d'Automne Pavia (AFP - Franck Fife)

La coach de la médaillée de bronze en moins de 57kg nous a confié son bonheur de voir sa protégée monter sur le podium. Elle s’est montrée dithyrambique pour saluer la prestation de la Picarde, saluée par François Hollande en personne.

« Oui, oui, oui, c’est une belle journée », nous a confiés Catherine Fleury-Vachon en zone mixte quelques minutes après l’exploit de la licenciée du club d’Orléans. « Elle a eu un beau comportement jusqu’au bout. Elle a montré à travers cette journée tout le travail qu’elle a accompli tout au long de l’année. Après sa déception aux championnats du monde à Paris, comme elle me dit : « Là, on s’en fout».

Elle a vraiment beaucoup travaillé et donc forcément beaucoup progressé », a-t-elle dit avant de souligner le travail du staff. « Je ne suis pas seule, il y a toute une équipe d’encadrement, un préparateur physique. On est plusieurs à la suivre. On échange sur les orientations en direction technique. C’est vraiment la réussite de toute une équipe mais c’est avant tout la réussite de l’athlète. C’est elle qui est sur le tatami, c’est elle qui travaille, c’est elle qui transpire ».

"Une fille qui mérite"

« Après sa demi-finale perdue, j’ai dit stop ! Il y a une médaille olympique à aller chercher », a confié celle qui avait rapporté l’argent de Barcelone en moins de 61kg. « Etre aussi heureuse à cette heure, après avoir vécu ça, c’est formidable », a-t-elle poursuivi, radieuse et encore un peu sous le choc de l’émotion.

« C’est vraiment très bien parce que c’est une fille qui mérite non seulement sur tapis mais aussi de par son attitude et parce qu’elle est comme personne. Et à entraîner, je ne vous dis pas : la crème ». « Je ne sais plus ce que je lui ai dis à la fin du match : bravo, bien, je t’aime. J’ai oublié. Ah si, on s’est dit merci mutuellement. On est vraiment tellement heureux pour elle. C’est vraiment super ».