Vous êtes ici

Schippers régale, Lavillenie déçoit

La joie de Dafne Schippers après sa victoire dur le 100m

La joie de Dafne Schippers après sa victoire dur le 100m | MICHAEL KAPPELER / DPA

Par

Publié le 08/07/2016 | 23:42, mis à jour le 08/07/2016 | 23:45

Si Mekhissi, Kowal et Gueï ont brillé côté français, la déception est grande pour Renaud Lavillenie qui repart bredouille d'Amsterdam. Schippers et la Turquie ont de leur côté régalés alors que Churandy Martina manque le doublé 100m-200m d'un petit pied. Retour sur cette troisième journée des Championnats d'Europe d'Athlétisme.

Colossale lors des Mondiaux l'année passée sur 200m à Pékin, Dafne Schippers a fait étal de sa facilité sur la distance reine lors des Championnats d'Europe d'Amsterdam. Après avoir claqué 10"96 en demi-finale, Schippers , la tenante du titre, a écrasé ses adversaires en finale malgré un départ laborieux. Impressionnante de puissance et de fluidité dans la seconde partie de son récital, l'ex-heptathlète a réglé la chose en 10"90, loin, très loin devant ses rivales. Désormais double tenante du titre avec sa victoire à Zurich en 2014, Schippers s'affirme plus que jamais comme l'atout majeur du sprint européen face aux armadas Américaines et Jamaïcaines lors des prochains Jeux Olympiques.  

 

La performance de Schippers a réveillé un Stade Olympique d'Amsterdam sous le choc après la déception causée par son compatriote Churandy Martina, vainqueur sur la piste du 200 m mais disqualifié ensuite pour avoir chevauché le couloir voisin. Cet incident a privé le sprinteur d'un doublé retentissant après son succès surprise la veille sur 100 m. Et placé l'Espagne sur le trône du sprint, une première, avec Bruno Hortelano. Patrie de la grande Fanny Blankers-Koen, quadruple championne olympique aux JO-1948, les Pays-Bas sont devenus la référence de la vitesse sur le Vieux Continent. 

 

La Turquie, pour sa part, excelle dans le recrutement, au point de pointer en tête du classement des médailles avec huit récompenses, dont trois du plus beau métal. Sur les cinq récoltées vendredi, trois, dont un doublé sur le 10.000 m masculin, sont le fruit d'athlètes d'origine kényane, taillés pour le demi-fond. Mais ce n'est pas tout. Un ex-Cubain, Yasmani Escobar Copello, a offert à son nouveau pays l'or du 400 m haies et le sprinteur, ex-Azerbaïdjanais, Ramil Guliyev, a pris la deuxième place du 200 m. Preuve que la Fédération turque s'affaire, aidée par sa diplomatie, Aras Kaya, médaillé d'argent sur 3000 m steeple, a reçu son nouveau passeport il y a tout juste quatre jours. 

 

Journée mitigée pour les Français

Moins de 24 heures après la qualification de l'équipe de France de football en finale de son Euro 2016, l'équipe de France d'athlétisme n'a pas repeint de bleu le ciel pluvieux d'Amsterdam vendredi, à l'image de Renaud Lavillenie, battu par le vent capricieux. Même son de cloche du côté du lancer du disque où Mélina Robert-Michon termine cinquième du concours avec un jet à 62,47 m. Sûr que l'athlète française espérait mieux de ces Championnats d'Europe à quelques semaines Jeux Olympiques comme elle l'a confié au micro de Francetvsport.  

 

La France a tout de même eu le sourire, en fin de soirée, grâce à Mahiédine Mekhissi, qui amène la première médaille d'or dans l'escarcelle tricolore sur le 3000 m steeple. Sans surprise, il a retrouvé sa couronne continentale en 8'25"63, perdue bêtement en 2014 en même temps qu'il ôtait son maillot national dans un moment de bonheur incompris à Zurich. Dans la même course, Yoann Kowal, champion d'Europe 2014, a récolté le bronze. Autre satisfaction côté masculin, la qualification sans problème de Pierre-Ambroise Bosse pour la finale du 800m. Le Français s’est qualifié sans trembler en 1'46"45 derrière le Polonais Adam Kszczot. Tous les voyants sont au vert pour Bosse avant la finale programmée dimanche soir. 

La France aura gouté à tous les métaux lors de cette troisième journée avec la médaille d'argent de Floria Gueï sur 400m. Malgré le fait que la jeune Française subit ce soir sa première défaite de la saison, son chrono de 51"21 est plus qu'encourageant à quelques semaines maintenant des Jeux Olympiques. 

 

Sur le même sujet