Coupe Davis

une passion française

Des larmes de tristesse et des larmes de joie. La France a tout connu en Coupe Davis. Troisième au palmarès, le tennis français a connu ses plus belles heures dans cette épreuve. A l’origine de la construction de Roland-Garros, à la base de son développement dans l’Hexagone, l'équipe de France a aussi créé des passerelles entre générations.

Des Mousquetaires originaux (Lacoste, Borotra, Cochet, Brugnon), vainqueurs pour la première fois en 1927, à leurs successeurs espérés des temps modernes (Tsonga, Gasquet, Monfils, Simon), les Français ont marqué l’Histoire de la Coupe Davis avec 16 finales, dont 9 victoires.

Ils ont également apporté leur singularité. Hormis dans les années 20, la France n’a jamais disposé des meilleurs joueurs du monde. Cela ne l’a pas empêchée de soulever le précieux Saladier d’Argent. En commun : une passion pour cette épreuve par équipes, une transmission de joueurs en joueurs, de joueurs à capitaines. Une véritable chaîne du savoir, de l’esprit Coupe Davis, que Yannick Noah tente de perpétuer en redevenant capitaine en 2016.