Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez Dumerc : "L'événement magique de...

Basket - Dumerc : "L'événement magique de notre vie"

Publié le 10/08/2012 | 13:42, mis à jour le 10/08/2012 | 14:57

Céline Dumerc

Céline Dumerc (MARK RALSTON / AFP)

Céline Dumerc, la capitaine de l'équipe de France de basket-ball, va vivre un "événement magique" lors de la finale des JO-2012 samedi où son équipe affrontera les grandes favorites américaines.

Les émotions sont plus fortes que lors de votre titre européen en 2009...
Céline Dumerc : "C'est les jeux Olympiques là. J'ai +kiffé+ (aimé, NDLR) 2009, on ne va  pas cracher dessus, mais là c'est les jeux Olympiques. Les jeux Olympiques! Il  y a un mois et demi, j'avais dit que je m'en foutais du résultat, de la  compétition. Je n'avais presque pas envie de jouer. Mais une fois qu'on y est,  on n'a pas envie de faire semblant. C'est ça qui est dingue. C'est l'évenément  magique de notre vie et on est en finale."
   
Est-il possible de battre les Américaines ?
C.D: "Je ne sais pas. Je suis déjà super fière d'avoir l'opportunité de jouer  les USA en finale. Quitte à aller en finale, autant jouer les Etats-Unis. On a  peut-être 15% de chances de gagner. Mais on va avoir l'occasion de se  confronter à elles et c'est un honneur de jouer la meilleure équipe du monde.  On va savoir où notre niveau s'arrête. Là on est en train de planer pas  possible, mais à un moment il faut savoir redescendre aussi. Je n'ai pas peur  par rapport à cette finale. J'ai juste hâte et je suis fière."
   
Allez-vous vous inspirer de l'Australie qui a résisté en demi-finale ?
C.D: "On n'a pas besoin de voir les autres pour savoir comment titiller les  Etats-Unis. On va le jouer ce match, avec beaucoup de plaisir. Il faudra qu'on  soit dans le même esprit qu'en 2009, qu'on joue avec la +banane+ (sourire,  NDLR). On est capables d'embêter tout le monde, peut-être pas sur quarante  minutes, mais on va faire en sorte de les embêter le plus longtemps possible."

Céline Dumerc, la Parker féminine :

Voir la video