Vous êtes ici

Deschamps : "Difficile de voir le positif"

Didier Deschamps déçu pour ses joueurs et les supporters

Didier Deschamps déçu pour ses joueurs et les supporters | PATRIK STOLLARZ / AFP

Par

Publié le 11/07/2016 | 02:20

Didier Deschamps était dévasté pour ses joueurs après la finale de l'Euro perdue contre le Portugal 1-0 (a.p.). Le sélectionneur français n'a rien à reprocher à ses joueurs qui "ont tout donné" mais qui ont sûrement manqué de fraîcheur. Le positif, c'estr que ce groupe est jeune et que tout est permis pour l'avenir.

Question : Quel était l’ambiance dans les vestiaires après le match ?
Didier Deschamps : « Evidemment, le sentiment qui prédomine c’est une énorme déception. C’est cruel de perdre cette finale comme ça. Il faut l’accepter. Je félicite le Portugal qui est le nouveau champion d’Europe. On a eu nos opportunités. On a même eu la dernière avec le poteau de DD Gignac dans les arrêts de jeu. Il nous a manqué un peu de réussite, certainement un petit peu de lucidité, un peu de fraîcheur aussi. Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs, ils ont tout donné ce soir. Ça se joue à peu de choses mais il manque l’essentiel. C’est très dur, cruel mais il faut l’accepter et il faudra le digérer. »

Q : Vous avez pu réconforter vos joueurs ?
DD : « Y’a pas de mot pour diminuer leur déception. Elle est forte, énorme. Il ne faut pas oublier le parcours qu’on a fait pour arriver là et tout l’engouement de millions de Français. C’est dur aussi pour tous nos supporters. On aurait aimé leur offrir ce titre. Quand il y a la déception, c’est difficile de voir le positif. Il y en a mais le plus gros sentiment, c’est que c’est très dur. »

Q : La France a-t-elle cédé sous la pression ?
DD : « Pas de pression. Le public était derrière nous. On n’a pas joué tétanisé, bien au contraire. Le Portugal sait très bien faire déjouer l’adversaire. Elle défend collectivement et à la moindre occasion elle repart très vite. Sans Ronaldo, ils ont une arme offensive en moins mais ils se sont fermés encore plus. Au fil du match on a poussé et on a laissé un peu plus d’espace. On n’a pas raté notre match. On peut toujours faire mieux mais on l’a joué cette finale. Les joueurs ont donné tout ce qu’ils avaient. Malheureusement, ça n’a pas tourné dans le bon sens ce soir. »

Q : Parmi les explications, l’énergie laissée en demi-finale vous a manqué ?
DD : « Evidemment. Mais si je dis ça, c’est déjà trouver des excuses. La réalité, c’est vrai que c’est très difficile. Entre 3 et 4 jours de récupération, ça fait beaucoup. Ça a joué mais on le savait. On a laissé beaucoup d’énergie contre l’Allemagne. On a tout fait avec le staff pour optimiser. On aurait pu avoir plus de fraîcheur. Et qui dit fraîcheur, dit plus d’énergie, de lucidité, de réalisme. C’est comme ça. »

Q : Vous avez continué à jouer pendant les prolongations et ça a laissé des espaces
DD : « Quand il y des prolongations, on n’attend pas les tirs au but, c’est la loterie. On a tout fait pour marquer ce but. On a laissé un peu plus d’espace et ils nous ont puni mais il ne faut pas avoir de regret par rapport à ca. On essaye de gérer mais on doit aussi essayer d’aller chercher ce but avant la séance de tirs au but. »

Q : Le Portugal mérite-t-il ce titre ?
DD : « Le gagnant mérite toujours. Ils ne sont pas arrivés par hasard en finale. Ils n’ont pas gagné beaucoup de match mais au bout ils sont champions d’Europe. Bravo à eux. Il n’y a rien à leur enlever. »

Q : Antoine Griezmann s’est révélé dans cet Euro même s’il n’a pas concrétisé ses occasions lors de la finale
DD : « Antoine a eu les occasions et le gardien en face a fait des parades décisives. Il a fait une très grande saison. Il a déjà perdu une grande finale mais c’est un très jeune joueur qui est arrivé au plus haut niveau européen et mondial. Je le félicite pour ce qu’il a fait. Il a été décisif mais toujours en essayant de jouer collectif. Il a manqué de réalisme aujourd’hui mais c’est un joueur de très haut niveau. »

Q : Voyez-vous du positif dans cette défaite en finale ?
DD : « Par rapport à 2014, on passe du quart de finale à la finale. Il y a des jeunes, ils vont progresser. Je suis très fier de ce qu’a réalisé ce groupe de 23 joueurs. Il n’y a pas la récompense. On a passé 54 jours ensemble. J’ai eu un groupe extraordinaire à disposition. Je suis vraiment malheureux pour eux. Ça ne s’arrête pas là. On prend un gros coup sur la tête ce soir mais ça laisse envisager des jours meilleurs et un avenir intéressant. »

Sur le même sujet