Vous êtes ici

Euro 2016 - Matuidi : "Il reste une dernière marche à gravir"

Blaise Matuidi en conférence de presse

Blaise Matuidi en conférence de presse | FRANCK FIFE / AFP

Par

Publié le 08/07/2016 | 21:05

Au lendemain de la victoire contre l'Allemagne (2-0), le milieu de terrain de l'Equipe de France Blaise Matuidi ne cède pas à l'euphorie et assure être déjà "tourné" vers la finale de l'Euro face au Portugal, car "dimanche ce sera le match de notre vie".

Question : Vous avez rêvé d'être encore en lice le 10 juillet. Réalisez-vous que c'est le cas ?
Blaise Matuidi : "C'est dur aujourd'hui de réaliser ce qu'on est en train de faire. A Clairefontaine on est dans notre bulle, on ne voit que les arbres, même si on voit à la télévision l'engouement qu'il y a. C'est peut-être plus tard qu'on se rendra compte de ce qu'on aura vécu, mais là on est focalisé sur ce dernier match, pour garder justement en mémoire ce 10 juillet."

Q : Avez-vous tout de même l'impression de réaliser quelque chose d'exceptionnel ?
BM : "On a fait ce qu'il fallait pour être aujourd'hui là où on est, pour avoir cette chance de disputer la finale de l'Euro. On était conscient qu'on pouvait faire quelque chose de grand chez nous. Il y a une dernière marche à gravir, ce n'est qu'après ça qu'on saura si on a fait quelque chose d'exceptionnel."

Q : Dimanche sera en quelque sorte la journée la plus longue de votre Euro...
BM : "C'est sûr que même si on a envie que ce soit un jour normal, ce ne sera pas un jour normal. On va vivre un moment exceptionnel qu'on ne revivra peut-être jamais. Il faudra en profiter à fond, se comporter en professionnel, bien se préparer et se dire que +là ça y est, ce sera la dernière marche+. Il faudra la gravir pour avoir énormément de joie sur les coups de 23h, minuit..."

Q : Comment allez vous gérer la fatigue après votre demi-finale ?
BM : "On est fatigué, oui, mais excité aussi. On est très content que la finale arrive vite, on n'aura pas le temps de gamberger. On est déjà dedans, là maintenant on est tourné vers dimanche. On va continuer à récupérer, pour être prêt. Au-delà du physique c'est le le mental qui va jouer. Dimanche ce sera le match de notre vie, on va tout donner."

Q : Etes-vous favoris de cette finale ?
BM : "Non, je ne pense pas qu'il y ait de favori dans une finale. Le Portugal a fait une grande compétition, ça va être +kif-kif+. Depuis le 8e de finale contre l'Eire, quelque chose s'est créé, on voit que dans le jeu il y a du mieux. Dans la difficulté on a aussi su se serrer les coudes. Il faudra continuer avec cet état d'esprit."

Q : Didier Deschamps semble confirmer sa capacité à construire des groupes qui gagnent...
BM : "Il a gagné partout où il est passé, mais je ne veux pas parler trop vite. Attendons dimanche. Mais tout le mérite lui en revient. Il nous apporte énormément, il est parfois très dur mais à juste titre. Depuis qu'il a pris en mains l'équipe de France, il a apporté sa patte et aujourd'hui on récolte les fruits. Pour le reste j'en dirai plus dimanche (sourires)."

Sur le même sujet