Vous êtes ici

Le Portugal, c’est déjà après-demain

Les Bleus communient avec le public mais le Portugal est déjà dans les têtes

Les Bleus communient avec le public mais le Portugal est déjà dans les têtes | ARNE DEDERT / DPA

Par notre envoyé spécial

Publié le 08/07/2016 | 09:30, mis à jour le 08/07/2016 | 09:31

L’équipe de France n’aura pas le temps de profiter de sa victoire historique contre l’Allemagne en demi-finale de l’Euro (2-0). Dans moins de trois jours se profile déjà la finale contre le Portugal. Un casse-tête pour Didier Deschamps et ses joueurs.

L’Allemagne n’est plus qu’un souvenir. Depuis quelques minutes qu’ils sont rentrés aux vestiaires, les Bleus savourent l’instant. Entre deux moments de joie, Didier Deschamps a trouvé le moyen d’aborder la finale. Le Portugal est déjà là, dans un coin de la tête des Bleus. « Je leur en ai déjà parlé, avoue Deschamps en conférence de presse. Il faut savourer car c’est un moment important mais la marche la plus importante, c’est dimanche. On fait en sorte que même si c’est 1%, 2%, 3 %, il faut tout faire pour arrive dans les meilleurs conditions. »

Avec un jour de récupération en plus, le Portugal partira avec un petit plus fraîcheur. « Entre trois et quatre jours de récupération, ce n’est pas pareil, assure Deschamps qui fait référence à son vécu de joueur. Entre quatre et cinq ça ne change pas grand chose. » Plutôt que de ruminer contre le calendrier, le sélectionneur donne priorité à la récupération. « C’est le calendrier qui est comme ça. On a eu deux fois sept jours entre le 1er tour et le quart, c’était trop de repos. Là on aurait aimé avoir un peu plus mais on va faire en sorte d’optimiser avec le staff médical chaque heure qui va précéder ce rendez-vous. »

Meilleur buteur de l’Euro avec six buts, Antoine Griezmann est lui sur son nuage et ne compte pas en redescendre. « On est très heureux mais il reste un match, prévient-il. Le rêve ce sera le 10 juillet. On garde les pieds sur terre. On va en profiter ce soir et après on va se reconcentrer pour la finale. On doit se reposer. On espère terminer en beauté cette compétition. » Ca tombe bien, son compère en attaque Olivier Giroud ne compte pas s’arrêter aux portes du titre. « Maintenant qu’on en est là on ne peut plus s’arrêter. »

Sur le même sujet