Vous êtes ici

N'Golo Kanté et Dimitri Payet avec les Bleus, Mathieu Valbuena absent

N'Golo Kante de Leicester City

N'Golo Kante de Leicester City | AFP

Par

Publié le 17/03/2016 | 14:02, mis à jour le 17/03/2016 | 17:54

N'Golo Kanté a été appelé pour la première fois en équipe de France, à l'occasion des matches amicaux contre les Pays-Bas (le 25 mars à Amsterdam) et face à la Russie (le 29 mars au Stade de France). Si le sélectionneur Didier Deschamps a souhaité voir le milieu de terrain de Leicester, il a en revanche laissé de côté Mathieu Valbuena, qui est en difficulté cette saison. Il en est de même avec Karim Benzema, qui reste pour le moment officiellement hors-course depuis l'affaire de la sex-tape. Dimitri Payet effectue quant à lui son retour.

A trois mois du début de l'Euro 2016 (organisé en France du 10 juin au 10 juillet), rien n'est figé. Entre la méforme de certains cadres, l'affaire de la sex-tape, la montée en puissance des jeunes pousses, ou l'éclosion plus tardive de nouveaux talents, le sélectionneur a encore du pain sur la planche avant de finaliser sa liste.

N'Golo Kanté, un "profil très intéressant"

Parmi les nouveaux talents, N'Golo Kanté a donc fini par convaincre l'encadrement des Bleus. Considéré Outre-Manche comme l'un des meilleurs milieux de terrain de Premier League alors qu'il n'est arrivé que l'été dernier en Angleterre, le joueur de 24 ans n'a pas laissé indifférent Deschamps. Car si Leicester se trouve en tête du championnat d'Angleterre, Kanté et son petit gabarit (1,69 m) a sa part de responsabilité. "C’est un milieu de terrain complet, il a une très grande capacité à récupérer des ballons, à sentir le jeu. Mais il a aussi une capacité à participer aux offensives, à être un joueur « box to box ». Il enchaîne de très bonnes performances. C’est un profil très intéressant", explique Deschamps à son sujet.

"Quand je sélectionne c’est parce que j’ai envie. N’Golo, il a enchaîné régulièrement des performances de haut niveau. S’il est là aujourd’hui, c’est au détriment de Morgan Schneiderlin. Ce n’est pas que j’ai pas confiance en lui mais avant de prendre des décisions décisives en juin, c’était important que N’Golo vienne avec nous pour avoir des informations avant de décider de ceux qui représenteront la France à l’Euro. (...) N’Golo ne va pas arriver et pousser tout le monde en sélection. Il faut prendre le temps, il y a des étapes à franchir. Ça passe par du temps de jeu", a-t-il toutefois précisé.

Payet revient, pas Ben Arfa

Egalement convoité par la sélection du Mali, le natif de Paris qui a notamment porté les couleurs de Boulogne-sur-Mer et du Stade Malherbe de Caen, se voit offrir une grande opportunité. En faisant appel à Kanté, Deschamps fait jouer la concurrence et envoie un signal fort aux autres joueurs, notamment au joueur de Manchester United, Morgan Schneiderlin, qui ne fait pas partie de la liste. Il en est de même pour Hatem Ben arfa qui a moins convaincu ces derniers temps.

Ce n'est pas le cas de Dimitri Payet "par rapport à ce qu'il réalise en club", a déclaré le sélectionneur. Le milieu de terrain de West Ham réalise en effet une grande saison (8 buts et 7 passes décisives en 22 matches), alors qu'il n'avait plus été sélectionné depuis juin 2015. "Si je n’avais pas pris Payet aujourd’hui, ça aurait été pour d’autres raisons que des raisons sportives et comme je n’en ai pas d’autres, je reste dans ma logique sportive", a précisé le sélectionneur. Interrogé sur ses rapports avec Payet, Deschamps s'est montré assez clair. "Je n’ai pas eu de problème avec Dimitri. Si je n’ai pas envie de prendre quelqu’un, je ne le prends pas. Il aura du temps de jeu. C’est une question de choix, de concurrence. J’ai des choix difficiles. J’ai 23 joueurs à prendre, il y a en 35/40 possibles. Je dois choisir", a-t-il affirmé.

Un vent de fraîcheur avec Martial et C​oma​n

Deschamps a par ailleurs rappelé les jeunes Anthony Martial et Kingsley Coman. Au sujet de ce dernier, le patron des Bleus a fait part de sa confiance. "Si je l'appelle régulièrement c’est que j’ai confiance en lui, je crois en son potentiel. Il est au Bayern, en concurrence avec des internationaux. Il peut avoir un temps de jeu réduit par moment mais quand il joue, il est très performant et il a la capacité de jouer des deux côtés avec du dribble, de la vitesse, de la percussion, une très bonne qualité de centre."

"Je n’ai pas de problème avec la jeunesse. Le talent n’a pas d’âge. Si j’estime qu’un joueur de 20 peut apporter un plus, je ne me pose pas de question. Il y a des exigences au plus haut niveau. Il y a de l’enthousiasme, de l’insouciance. Martial et Coman sont à Manchester United et au Bayern Munich donc l’exigence, elle y est. C’est une question d’équilibre. Il faut des jeunes et des moins jeunes", a souligné l'ancien capitaine des Bleus.

D'autres joueurs jeunes et évoluant dans d'autres grosses cylindrées manquent toutefois à l'appel. C'est le cas d'Adrien Rabiot. Le joueur du PSG souffre inévitablement d'une énorme concurrence à son poste, mais aussi peut-être des prochains matches décisifs des Espoirs, avec lesquels il est incontournable. "On regarde évidemment ses performances. C’est un jeune joueur avec beaucoup de qualités", a commenté DD.

Valbuena n'est pas une exception

Mathieu Valbuena peut toujours se demander si l'affaire de la sex-tape -dont il est la victime- ne lui a finalement pas porté préjudice. Mais on ne peut pas dire que les prestations du joueur lyonnais lui permettent d'être encore un incontournable en équipe de France. S'il n'a jamais démérité en Bleu, Valbuena a du mal à trouver une place de titulaire à Lyon. Et il est certain que l'affaire de la sex-tape n'arrange rien. Officiellement blessé, le joueur n'a logiquement pas été appelé. "Son dernier match qu’il a joué remonte à un mois. Il n’a toujours pas repris. Depuis que je suis là, je ne crois pas que j’ai eu l’occasion de prendre des joueurs blessés. C’est le cas de Mathieu aujourd’hui", a résumé Deschamps.

Benzema ... et Ribéry toujours dans l'attente

S'il se dit irréprochable sur les terrains, Karim Benzema ne l'a pas forcément toujours été en dehors des terrains. Son contrôle judiciaire dans l'affaire du chantage à la sex-tape a bien été levé partiellement, mais l'attaquant du Real Madrid reste mis en examen. Il reste à savoir ce que décidera non pas Didier Deschamps, mais la Fédération française de football... Auteur de 19 buts en Liga et 23 toutes compétitions confondues, Benzema reste sportivement du moins, incontournable.

Il reste aussi une incertitude après les récentes déclarations de Franck Ribéry. "On verra", a en effet déclaré le joueur du Bayern Munich, alors qu'il était interrogé sur un possible retour en équipe de France. Deschamps a quant à lui vu que pour le moment, il n'a pas sa place en Bleu. "Je suis content de voir qu’il a retrouvé le plaisir de jouer. Deux mots dans sa bouche, ça a excité beaucoup de monde. Pour sa saison sportive au Bayern, il a eu très peu de temps de jeu. Faut pas aller trop vite en besogne. Je suis content pour lui. Il a retrouvé ce plaisir qu’il n’a pas eu pendant de longs mois", s'est contenté de déclarer Deschamps.

Sur le même sujet

Euro 2016 : Toute l'actualité et 100% des matchs en direct