Vous êtes ici

Le Conseil d'Etat a tranché, il y aura trois montées et trois descentes en L1 et L2

La pelouse du Parc des Princes

La pelouse du Parc des Princes | SIPA - J.E.E.

Par

Publié le 03/02/2016 | 15:00, mis à jour le 03/02/2016 | 15:24

La discorde au sujet des montées et des descentes en Ligue 1 et Ligue 2 entre la Fédération Française de Football dirigée par Noël Le Graët et la Ligue Professionnelle de Football présidée par Frédéric Thiriez a connu son épilogue ce mercredi. Le Conseil d'Etat a maintenu en place le principe existant à savoir trois relégations et promotions entre Ligue 1 et Ligue 2 et donné raison par la même occasion à la FFF. La LFP, elle, voulait passer à deux relégations et deux promotions.

C'est une victoire de Le Graët sur Thiriez. Il est de notoriété publique que les deux hommes ne s'apprécient pas - on se souvient des propos du président de la FFF sur son homologue de la Ligue lors de l'annonce de la suspension de Benzema -, la décision du Conseil d'Etat a dû d'autant plus ravir Noël Le Graët. Le président de la Fédération qui soutenait le maintien du principe de trois montées, trois descentes a vu son avis validé par le Conseil.

Associée à 18 clubs de Ligue 1, la LFP souhaitait faire annuler une décision de la Fédération (FFF) qui avait retoqué sa réforme portant à deux le nombre de clubs descendant et montant entre les deux premières divisions françaises. La FFF l'avait retoquée le 23 juillet 2015 car la réforme prenait effet dès la fin de la saison actuelle (2015-2016), et surtout parce qu'elle avait été rejetée par les clubs de National (la troisième division), si bien qu'il y aurait eu une distorsion entre les passages L1/L2 et L2/National.

Pas illégal

"Le Conseil d'État a jugé que la FFF avait pu légalement considérer que ce double motif caractérisait une atteinte aux intérêts généraux de la discipline dont elle a la charge. Il en a déduit qu'en réformant la décision de la LFP, en ce qu'elle modifiait les règles applicables dès la fin de la saison 2015/2016, la FFF n'avait pas agi illégalement", écrit la juridiction administrative suprême dans son communiqué. "Ainsi, les règles en vigueur jusqu'alors restent applicables pour la saison 2015/2016, à savoir trois relégations et trois accessions entre la Ligue 1 et la Ligue 2", précise le Conseil d'Etat.

C'est donc un échec donc pour Thiriez qui craignait le maintien du principe de trois montées/descentes. "J'espère qu'ils ne vont pas commettre l'irréparable", avait lancé le patron de la LFP après la réunion du comité exécutif de la FFF en juillet dernier qui avait décidé d'annuler la décision de deux montées/descentes prises par la Ligue. "L'irréparable" a bien été commis et il est désormais validé.

Sur le même sujet

Euro 2016 : Toute l'actualité et 100% des matchs en direct