Vous êtes ici

Le PSG entame la nouvelle année par un succès tranquille contre Bastia

Le PSG a fait la différence avant la pause

Le PSG a fait la différence avant la pause | Frédéric Dugit/PHOTOPQR/LE PARISIEN

Par

Publié le 08/01/2016 | 22:19, mis à jour le 08/01/2016 | 22:48

En 2016, le PSG ne compte visiblement pas changer ses bonnes habitudes en Championnat. En ouverture de la 20e journée, le club de la capitale n'a eu aucun mal à dominer ce vendredi le SC Bastia (2-0), grâce à deux réalisations de Thiago Motta et Maxwell en première mi-temps. Plus que jamais seul au monde en tête de la Ligue 1, Paris possède une avance provisoire de 22 points sur son premier poursuivant...

Au match aller, en Corse, le PSG avait attendu les vingt dernières minutes de jeu pour inscrire les deux buts de la victoire (2-0). Ce vendredi, vainqueur sur le même score, le PSG n'a pas été aussi patient. Devant son public du Parc des Princes, le leader du Championnat avait déjà fait la différence à la pause, se contentant au retour des vestiaires de contenir les rares offensives bastiaises sans trop s'employer en attaque. Un scénario vu et revu cette saison côté parisien, mais qui continue de faire mouche... et de tuer tout suspense dans la course au titre

Pastore a rejoué

Malgré une bonne entame bastiaise, le PSG a haussé le ton peu à peu. Et si le prometteur Seko Fofana (20 ans) a pu tenter sa chance à deux reprises (8e, 17e), c'est inévitablement Paris qui a ouvert le score sur un corner d'Angel Di Maria repris de la tête au second poteau par Thiago Silva, et poussé du bout du pied par Motta (29e). L'Argentin, aurait pu signer deux passes décisives, si Gilles Cioni n'avait pas tenté - infructueusement - de dévier sa passe en profondeur, que Maxwell parvenait néanmoins à expédier dans le but bastiais (39e). En seconde période, le public parisien n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n'est la bonne entrée de Javier Pastore qui faisait là son grand retour après deux mois et demi d'absence sur blessure. 

Le groupe de Laurent Blanc est toujours invaincu sur sol français cette saison, et totalise désormais 54 points en Championnat, soit 22 de plus que Monaco. L'Olympique lyonnais, qui vient le défier mercredi en quart de finale de Coupe de la Ligue et Toulouse, son adversaire le weekend prochain, savent à quoi s'en tenir.

Sur le même sujet