Vous êtes ici

Bayern, Barca, Real, City, du beau monde pour le PSG

Luis Suarez, Neymar et Lionel Messi, le trio d'attaque du FC Barcelone

Luis Suarez, Neymar et Lionel Messi, le trio d'attaque du FC Barcelone | DPPI - MANUEL BLONDEAU

Par

Publié le 16/03/2016 | 23:52, mis à jour le 17/03/2016 | 00:17

On connaît désormais les huit qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions 2015-2016. Le Barca et le Bayern ont rejoint le PSG, le Real Madrid, Wolfsburg, Benfica, l'Atletico et Manchester City. Le tirage aura lieu vendredi à Nyon.

Au terme d'un match fou et d'un scénario à suspense, le Bayern Munich est devenu le huitième et dernier qualifié pour les quarts de finale de C1. En éliminant les finalistes de la dernière édition, les hommes de Pep Guardiola rejoignent un autre club allemand, Wolfsburg. On compte également trois clubs espagnols (Barca, Real, Atletico), le pays le plus représenté, un club français (PSG), un club anglais (Manchester City) et un club portugais (Benfica).

L'ogre catalan, l'épouvantail bavarois

Ce vendredi, Laurent Blanc va croiser les doigts pour ne pas revivre la poisse de l'an dernier. Le tirage au sort avait réservé au PSG, le futur vainqueur, le FC Barcelone. Cette saison, les Catalans, qui ont sorti Arsenal sans vraiment trembler, font encore figure de grandissime favori de cette compétition. Emmenés par leur trio exceptionnel, la "MSN", ils ont signé un 38e match sans défaite ce mercredi et seront bien évidemment l'équipe à éviter pour le PSG et tous les autres. Cette équipe a sans doute les armes pour rejoindre le grand Milan d'Arrigo Sacchi, dernière équipe à avoir réussi à conserver son titre européen deux saisons de suite (1989, 1990). 

Le Bayern, lui, est revenu de l'enfer et sort galvaniser par cette qualification héroïque. Pep Guardiola, qui va rejoindre Manchester City la saison prochaine, voudra signer sa sortie par un triomphe européen. Le Bayern a déjoué face à une Juve accrocheuse et inspirée défensivement et offensivement, mais la mécanique allemande peut être effrayante quand elle tourne à plein régime. Dans deux semaines et après avoir frôlé l'élimination, le Bayern ne sera pas forcément un cadeau pour l'équipe qui l'affrontera.

Le Real, City, l'Atletico, tirage compliqué

Avec Zidane sur son banc, le Real est un peu largué en Liga mais a encore la C1 pour sauver sa saison. Pour son histoire dans cette compétition et pour le talent de ses joueurs, le Real reste un adversaire redoutable mais un, voire deux, tons en dessous du Bayern et du Barca. Manchester City et sa légion de stars est un nouveau venu à ce niveau de la compétition. Les Citizens ont enfin atteint les quarts. Reste à savoir s'ils auront l'énergie nécessaire pour combiner la quête d'un 3e titre en 5 ans dans l'exigeante Premier League et celle de la Ligue des champions.

Du côté de l'Atletico Madrid, la vedette principale c'est l'équipe. Les troupes de Diego Simeone, vice-champions d'Europe en 2014 et présents pour la 3e fois de suite dans le Top 8, forment un collectif redoutable à défaut de posséder des individualités hors normes. Mais les Colchoneros ont subi un coup dur avec la blessure à la cuisse du patron de leur défense Diego Godin, qui pourrait manquer le match aller des quarts de finale.

Wolfsburg et Benfica, les bonnes pioches

Wolfsburg et le Benfica Lisbonne font figure d'adversaires rêvés pour le reste du plateau. Les "Loups" apparaissent pour la première fois en quarts de finale et s'appuient sur le duo de champions du monde Draxler-Schürrle en attaque. Mais le dauphin du Bayern en Bundesliga en 2015 n'aurait peut-être pas été à pareille fête en C1 sans un tirage au sort extrêmement clément qui l'a fait affronter La Gantoise en 8e. Pour Benfica, il s'agit en revanche d'une renaissance. Le club double champion d'Europe (1961, 1962) n'avait plus accédé à ce niveau de compétition depuis la saison 2011-12.

Sur le même sujet