Vous êtes ici

Bayern Munich - Juventus : Kingsley Coman renverse tout sur son passage

La joie de Kingsley Coman et Thiago Alcantara

La joie de Kingsley Coman et Thiago Alcantara | AFP - Christof Stache

Par

Publié le 17/03/2016 | 00:03, mis à jour le 17/03/2016 | 00:07

Un but, une passe décisive, et une avant-dernière passe: c'est peu dire que Kingsley Coman, 19 ans, a pesé sur la qualification du Bayern Munich et a fait très mal à la Juventus Turin (4-2 a.p.), le club auquel il appartient toujours officiellement.

Auteur de l'ouverture du score dès la 5e minute, Paul Pogba avait mis la Juventus sur de bons rails, mais c'est l'entrée en jeu d'un autre Français, Coman, encore une fois décisif, qui a fait basculer la partie en faveur des Bavarois. Quand le jeune attaquant français est entré à l'heure de jeu, le Bayern était mené 2-0 et ne savait pas par quel bout prendre cette Juventus solide et sûre d'elle, pour laquelle Pogba faisait régner l'ordre sur le flanc gauche. C'est même l'ancien Havrais et Mancunien qui avait lancé la Juve vers ce qui semblait alors devoir se terminer en immense exploit.

Une longue et belle ouverture signée Sami Khedira, une belle mésentente aussi entre Manuel Neuer et David Alaba et un plat du pied appliqué du Français mettait la Juve en tête (1-0, 5e). Les Turinois allaient doubler la mise par Cuadrado et semblaient contrôler. Mais Coman, prêté pour deux saisons par le champion d'Italie au Bayern, a tout changé. Après une dizaine de minutes plutôt ratées, entre dribbles prévisibles et mauvais choix sur le flanc droit, il a attaqué en douceur l'écriture de sa formidable feuille de statistiques. Sur une ouverture de Lahm, il se battait, récupérait et transmettait à Douglas Costa dont le centre parfait trouvait Lewandowski. Le Bayern revenait à 2-1 et y croyait à nouveau (73e).

Coman présent à l'Euro ?

Pendant un quart d'heure, Coman a alors beaucoup travaillé et a petit à petit épuisé Alex Sandro, s'ouvrant au fur et à mesure des ouvertures de plus en plus nettes. Et dans les premières secondes du temps additionnel, il profitait d'un mauvais choix d'Evra, piégé par Vidal, pour adresser à son tour un impeccable centre qui permettait à Müller d'offrir la prolongation au Bayern. Celle-ci était de trop pour la Juve. Et alors que le Bayern menait déjà 3-2, ce sont Coman et ses 19 ans qui se sont chargés de tuer tout suspense. Une perte de balle de Pogba, une course de 60 mètres sans grande opposition - les jambes turinoises étaient déjà très lourdes -, une fixation facile sur un Bonucci épuisé et Coman mettait sa frappe enroulée hors de portée de Gianluigi Buffon, un gardien qui jouait déjà en Serie A quand le Parisien n'était pas né (4-2, 110e).

Le bilan bavarois de Coman commence d'ailleurs à avoir énormément d'allure. Avec désormais six buts et 11 passes décisives en 28 matches, il est l'un des éléments importants de l'attaque de Pep Guardiola, alors que la Juventus ne lui avait laissé la saison dernière moins de 500 minutes de jeu. Alors que Didier Deschamps doit annoncer jeudi sa liste pour les matches amicaux des Bleus contre la Russie et les Pays-Bas, Coman, déjà deux sélections, est surtout un candidat de plus en plus crédible à l'Euro. Mais avant cela, il a un titre de champion d'Allemagne à aller chercher et un quart de finale de Ligue des Champions à jouer. Pas mal, à 19 ans.

Sur le même sujet

Euro 2016 : Toute l'actualité et 100% des matchs en direct