Vous êtes ici

Saint-Etienne éliminé au bout du suspense à Bâle

Kevin Monnet-Paquet se prend la tête dans les mains face à Bâle

Kevin Monnet-Paquet se prend la tête dans les mains face à Bâle | AFP - OLIVIER MORIN

Par

Publié le 25/02/2016 | 22:55, mis à jour le 26/02/2016 | 14:58

Comme Marseille quelques heures avant, Saint-Etienne n'a pas réussi à se hisser en 8e de finale de la Ligue Europa. Les Stéphanois ont fini par s'incliner (2-1) sur le terrain de Bâle dans le temps additionnel (92e), alors qu'ils avaient arraché l'égalisation qui aurait pu les qualifier par Bayal (90e). Zuffi, auteur d'un doublé, élimine les Verts qui peuvent nourrir bien des regrets, d'autant qu'ils ont fini à 10 après l'expulsion d'Eysseric (82e). Aucun club français ne sera présent en 8e de finale, comme Naples, éliminé après son match nul à domicile contre Villareal (1-1), comme le FC Porto, battu à domicile par Dortmund (1-0) ou encore Schalke 04, sorti par le Shakhtar qui est venu s'imposer (3-0) en Allemagne.

La victoire (3-2) du match aller laissait toutes les possibilités. Un petit avantage pour les Verts, qui pouvait être réduit à néant par un petit but inscrit par les Suisses. Pour éviter de trembler jusque dans les dernières minutes de la rencontre, Christophe Galtier avait décidé de jouer. Cela tombait bien, les Helvètes aussi. Au St Jakob-Park, il y a donc eu une pluie d’occasions de part et d’autre.

Dès la 10e minute, Bayal s’y reprenait à deux fois pour dégager son camp insuffisamment, et Janko voyait sa reprise passer à côté. Juste après, Monnet-Paquet, sur le côté droit, tentait sa chance mais le portier Vaclick détournait le ballon en corner (11e). La folie se poursuivait avec un ballon perdu à 25m, et Bjarnason en profitait pour se présenter seul devant Ruffier, qui gagnait son duel (13e). Et au quart-d’heure de jeu, sur un coup franc excentré aux 25m, Zuffi employait son pied gauche pour une splendeur de coup franc logée en pleine lucarne (15e, 1-0). Bâle avait inscrit le but qui le faisait passer du camp des éliminés à celui des qualifiés. Les Verts faisaient le chemin inverse.

A 10 contre 10 en fin de match

Et ils tentaient rapidement d’inverser les rôles, avec cette succession de corners à la 29e minute, sans dégâts pour la défense helvète, comme sur cette tête de Tannane non cadrée (30e). En deuxième période, et malgré les entrées en jeu de Roux et Hamouma pour animer les offensives, Saint-Etienne ne parvenait pas à trouver la faille. Et à la 64e minute, un coup franc de Delgado contraignait Ruffier à une balle parade. Deux minutes après, une déviation de Roux trouvait Cohade, dont la demi-volée était contrée en corner par Samuel (66e). A la 70e minute, le même Roux prolongeait un ballon aérien au deuxième poteau pour Bayal, dont la reprise était directement sur le portier suisse, alors qu’il était en position de hors jeu (non signalé).

La pression était immense des deux côtés. Ruffier était encore à l’œuvre sur une tentative de Steffen (79e), alors que Vaclik y allait également d’une belle parade au pied sur une tentative en angle fermé de Hamouma (81e). Et sur un coup franc stéphanois, renvoyé par la défense, Steffen partait en contre et Eysseric, entré en jeu six minutes avant, commettait une faute. Et il avait le mauvais réflexe d’avancer la tête au moment où le joueur suisse se relevait pour le provoquer, enchaînant avec une simulation qui valait deux cartons jaunes simultanés à l’ancien Niçois (82e). Saint-Etienne devait terminer à 10, compliquant encore un peu plus sa tâche, à peine compensée par un deuxième jaune, également synonyme de rouge, pour Embolo (84e).

Bayal pense être le sauveur, mais c'est Zuffi

Mais à la 90e minute, l'habituel sauveur de ces dernières semaines sortait de sa boîte. Bayal Sall coupait magnifiquement un centre de Cohade pour, d'une aile de pigeon, tromper Vaclik et offrir à Saint-Etienne une égalisation synonyme de qualification. On entrait dans le temps additionnel, et les Bâlois bénéficiaient d'une belle réussite avec une tête totalement ratée de Lang, mais qui arrivait sur Zuffi dont la reprise à bout portant trompait Ruffier. Le St Jakob-Park chavirait de bonheur au bout du suspense (92e).

Au terme d'un match complètement fou, les Verts sortaient la tête basse, comme les autres joueurs des clubs français dans cette compétition. Avec le sentiment d'avoir frôlé la qualification. C'est peut-être encore plus dur à vivre.

Résultats des 16e de finale: Naples, Fiorentina, Schalke et Porto éliminés, MU, Lazio, Liverpool et Bayer qualifiés

Lokomotiv Moscou (RUS) - Fenerbahçe (TUR) 0-2 à l'aller ;  1-1 au retour
Schalke 04 (GER) - Shakhtar Donetsk (UKR) 0-0 ; 0-3
Athletic Bilbao (ESP) - Marseille (FRA) 1-0 ; 1-1
Liverpool - Augsbourg (GER) 0-0 ; 1-0
Krasnodar (RUS) - Sparta Prague (CZE) 0-1 ; 0-3
Lazio Rome (ITA) - Galatasaray (TUR) 1-1 ; 3-1
Leverkusen (GER) - Sporting Portugal (POR) 1-0 ; 3-1
Rapid Vienne (AUT) - Valence (ESP) 0-6 ; 0-4
Tottenham (ENG) - Fiorentina (ITA) 1-1 ; 3-0
Porto (POR) - Borussia Dortmund (GER) 0-2 ; 0-1
Naples - Villarreal (ESP) 0-1 ; 1-1
FC Bâle (SUI) - Saint-Etienne (FRA) 2-3 ; 2-1
Molde (NOR) - Séville (ESP) 0-3 ; 1-0
Manchester United (ENG) - Midtjylland (DEN) 1-2 ; 5-1

Sur le même sujet