Vous êtes ici

Michel Platini: "Je ne vais pas me suicider"

Michel Platini

Michel Platini | FABRICE COFFRINI / AFP

Par

Publié le 25/02/2016 | 11:31, mis à jour le 25/02/2016 | 14:30

Condamné à six ans en appel (contre huit en première instance) par la commission des recours de la Fifa, Michel Platini ne sera pas de l'élection à la présidence de l'organe suprême du football mondial. L'ancien numéro 10 des Bleus s'est confié au journal L'Equipe dans un entretien à paraître vendredi.

"Je ne vais pas me suicider, je ne suis pas sous Lexomil, a déclaré Michel Platini au journaliste, Etienne Moatti de L'Equipe. Mon destin n’était pas d’être président de la FIFA, mais d’être en équipe de France". L'ancien sélectionneur de l'équipe de France (1988-1992), dont la suspension de toutes activités liées au football a été réduite de huit à six ans en appel pour un versement d'1,8 million d'euros neuf ans après avoir été conseiller du président Blatter, se dit en paix avec lui-même mais décidé à aller jusqu'au bout pour prouver son innocence. "Aujourd’hui, je suis bien. Mais je me battrai jusqu’au bout contre l’injustice, pour être blanchi, car je n’ai absolument rien fait de mal."

"Quelle Fifa veut-on ?"

En colère contre les "bureaucrates de la Fifa qui ont pris le pouvoir", Michel Platini estime que ce sont eux qui "ont tout fait pour [le] virer" et se demande "quelle Fifa on veut. Veut-on une Fifa qui appartient aux élus ou une Fifa dirigée par les bureaucrates ? C’est l’enjeu des années à venir". Soutien de Gianni Infantino​, son ancien bras droit à l'UEFA, Platini​ a "confiance" en un homme qu'il considère comme "bosseur". 

Sur le même sujet

Euro 2016 : Toute l'actualité et 100% des matchs en direct