Alerte

Djokovic domine en deux manches Murray à Bercy

Vous êtes ici

Top 14 - Grenoble dompte Toulon

David Smith (Oulon) pris par la défense de Grenoble (Nigel Hunt et Rudolph Coetzee)

David Smith (Oulon) pris par la défense de Grenoble (Nigel Hunt et Rudolph Coetzee) (JEFF PACHOUD / AFP)

Par

Publié le 31/08/2013 | 22:58, mis à jour le 31/08/2013 | 23:37

Le Rugby Club Toulonnais, leader du championnat avant cette 3e journée, a subi son premier revers de la saison en s'inclinant (28-26) face au FC Grenoble dans le superbe écrin du Stade des Alpes devant 16 000 spectateurs. Les 17 points de Valentin Courrent ont fait la différence pour les Isérois qui s'offrent un magnifique succès de prestige. Dans l'autre match de la soirée, Bayonne a disposé de Perpignan (31-20). L'Aviron pointe au 3e rang du classement derrière le Stade Français et Clermont.

Le Ercété a subi un coup d'arrêt en  s'inclinant à Grenoble (28-26) à l'inverse de Clermont, qui a fait le plein de  points et de confiance en s'offrant à domicile Toulouse (38-19). Du coup, le Stade français (10 pts) s'installe en tête du classement à la  faveur de sa démonstration vendredi soir face à Biarritz (38-3) pour  l'inauguration de son stade Jean-Bouin rénové. Les Parisiens devancent d'une longueur Clermont et Bayonne (9 pts) et deux  points un quatuor constitué de Toulon, Bordeaux-Bègles, du Racing-Métro et de  Grenoble (8 pts). 

Wilko rate la transformation du nul

Le RCT, seul leader avant le début de la journée, a donc perdu du terrain  avec ce revers au Stade des Alpes, où il s'était déjà incliné en avril. Malgré  l'entrée en jeu de la star sud-africaine Bryan Habana en fin de match, les  hommes de Bernard Laporte n'ont pas réussi à renverser la vapeur après avoir  couru après le score une bonne partie du match. Un essai de Matt Giteau dans les arrêts de jeu avait laissé entrevoir la  possibilité d'égaliser mais Jonny Wilkinson a manqué la transformation qui  aurait donné un point supplémentaire au RCT.

"Ce sont des matches que l'on ne gagne pas tous les  jours, qui se jouent parfois à rien, a confié Valentin Courrent. Les Toulonnais auraient très bien pu  partir avec un match nul. On joue au rugby pour gagner des matches comme  ceux-là. On a été convaincants dans le jeu et dans l'intensité. On avait à  coeur de débuter notre saison avec un match-référence, comme celui de Bordeaux  l'an passé, et je crois que c'est chose faite. Ce match a aussi été un beau  duel de buteurs. Ça arrive à tout le monde de rater une pénalité. Même à  Wilkinson."

Enfin, Bayonne semble glisser sur des montagnes russes: large vainqueur  d'Oyonnax (39-11), puis corrigé à Toulouse (40-3), l'Aviron a cette fois  rebondi face à Perpignan (31-20) avec trois essais et 16 points au pied de  Martin Bustos Moyano. L'Aviron remonte ainsi dans le wagon de tête, à égalité  avec Clermont chez qui il se rend mercredi.