Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez Les Experts défendront leur titre

Handball - Les Experts défendront leur titre

Publié le 10/08/2012 | 23:06, mis à jour le 13/03/2013 | 15:42

Handball: La France en finale

Le portier Thierry Omeyer (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Les handballeurs français se sont qualifiés pour la finale des Jeux Olympiques quatre après le titre à Pékin en battant leurs meilleurs ennemis croates (25-22). Les Experts affronteront la Suède pour entrer dans la légende du handball et du sport français.

L'Euro raté (11e) est loin derrière comme la défaite en poule contre l'Islande (29-30). Les Experts on retrouvé leur science du jeu, de l'attaque à la défense, et leur férocité dans le combat physique pour se hisser en finale. Dans une salle entièrement bleue, les retrouvailles avec les joueurs des Balkans devraient être animées. Ce  sont en effet les Croates qui avaient enrayé la dynamique de victoires des  Bleus lors de l'Euro 2012, mettant fin à leur série incroyable, avec les JO 2008, le Mondial 2009, l'Euro 2010 et le Mondial-2011... "On a  beaucoup de chance de revivre une finale, mais on a eu beaucoup de mérite, car  la pression était forte. Cette année, depuis l'Euro, toute défaite est tout de  suite synonyme de catastrophe. On a encore montré qu'on était une grande  équipe" a souligné Nikola Karabatic étincelant depuis quelques matches.

La muraille Omeyer

Le début de match des Français annonçait la couleur  à l'image du gardien Thierry Omeyer. Déjà décisif contre l'Espagne, le portier de Kiel a tout arrêté (8 arrêts sur… les 9 premiers tirs cadrés) ou presque (13 sur 22 à la pause). Les Croates ont attendu cinq minutes avant de marquer son premier but et partait avec un retard qu'ils n'ont jamais refait. Les Bleus n'ont pas lâché la marque. 

En attaque, les Bleus trouvaient la bonne carburation autour de Nikola Karabatic et Luc Abalo, auteur de 3 buts chacun dans le premier acte, pour mener les débats et créer des écarts (4-1 puis  9-6 puis 12-10 à la pause). Mais les Croates, très en forme depuis le début du tournoi, restaient au contact. "Contre la Croatie, qui écrasait tout le monde, on ne leur a pas laissé  de chance. Mentalement, on a été très fort, on voulait faire un super début de  match, pas comme contre l'Espagne. Il fallait prendre de l'avance, on fait un  super match en défense, avec un Titi (Omeyer) qui joue super bien, on leur a  tout fait aux Croates" a résumé Karabatic.

Accambray encore décisif

Pour enfoncer le clou en seconde période, le patron des Bleus Claude Onesta pouvait compter sur son joker offensif, William Accambray. Déjà auteur d'un 6 sur 7 pour ses premières minutes dans le tournoi contre les Espagnols en quart de finale, le surpuissant arrière montpelliérain a planté trois missiles coup sur coup (3 sur 4) au meilleur moment. Les Bleus reprenaient leur distance 18 à 13 (44e). Dans le même temps, il faut dire qu'Omeyer était encore et toujours infranchissable avec trois arrêts en quelques secondes.

Malgré l'entrée du "Pelé du hand", Ivano Balic, les Croates étaient réduit à un yo-yo épuisant durant toute la partie pour recoller au score sans y parvenir (18-16, 47e). En effet, Omeyer injouable, voire écoeurant, pour les attaquants croates, réalisait deux nouveaux deux arrêts capitaux à 20-17: 18 sur 35 à la 52e, plus de 50 % en demi-finale des JO (19 sur 41) ! Après, Narcisse, Fernandez Barachet, Honrubia, Sorhaindo y allaient de leur but pour maintenir à +3/+4 l'écart et signer une victoire collective. La Suède n'a qu'a bien se tenir, les Experts ne voudront que l'or.

Les dernières secondes de la rencontre