Vous êtes ici

L'Arena 92, un dossier qui se complique

L'Arena 92, le projet de stade du Racing-Métro 92

L'Arena 92, le projet de stade du Racing-Métro 92 | Christian de Portzamparc

Publié le 18/02/2013 | 14:13, mis à jour le 18/02/2013 | 15:23

Rien n'est simple pour le Racing-Métro 92 dans le dossier de son Grand Stade porté par le Président Lorenzetti. Ce dernier a beau répéter qu'il se nourrit aussi de l'adversité, et qu'il continue de travailler sur le projet, celui-ci ne cesse d'être reporté. Au point que le Racing pourrait, d"ici deux ans, se retrouver sans stade où jouer.

L'hebdomadaire Midi-Olympique rappelle la genèse de ce projet visant à offrir au club francilien une enceinte de standing de 32.000 places à Nanterre, avec toit rétractable, et toute une vie autour: hôtels, commerces, bureaux. Mais voilà, prévus initialement au printemps 2012, les travaux n'ont toujours pas débutés. D'abord pour des raisons d'ordre administratif puisque des recours ont été déposés par les riverains pour contester cette construction, mais aussi pour des raisons économiques puisque le Président Lorenzettti n'est pas encore parvenu à boucler son plan de financement, et notamment à trouver un système viable de garantie d'emprunt. La conjoncture n'étant pas très favorable, l'Arena 92 n'est donc toujours qu'un projet.

Pourtant, le club va devoir trouver rapidement une solution car il va être contraint d'abandonner son mythique stade de Colombes 2015, celui-ci étant appelé à devenir le Centre national du handball français. Les accords en ce sens ont été signés entre la Fédération et le Conseil général. Plus que jamais le temps presse. La mise en chantier de l'Arena 92 ne peut plus désormais traîner. Sinon le Métro-Racing devra trouver une solution de rechange. Autant dire que le club n'est pas au bout de ses peines.

Sur le même sujet