Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez L'Espagne n'a pas joué le jeu

Basket - L'Espagne n'a pas joué le jeu

Publié le 07/08/2012 | 10:48, mis à jour le 07/08/2012 | 11:11

La photo ci-dessus donne un aperçu de la passivité défensive des Espagnols.

La photo ci-dessus donne un aperçu de la passivité défensive des Espagnols. (AFP-Petersen)

Encaissant un étonnant 31-16 dans leur dernier quart-temps face à une équipe du Brésil qu'ils dominaient de la tête et des épaules, les basketteurs espagnols ont très clairement décidé de perdre leur rencontre (82-88) afin d'éviter les Etats-Unis en demi-finales. Les vice-champions olympiques ont même été sifflés à la fin du match.

On peut se demander si il existe aux Jeux Olympiques deux poids deux mesures. Lorsque les joueuses de badminton chinoises et coréennes avaient décidé de perdre volontairement leurs matches de poules, elles ont été aussitôt exclues des JO, le Comité chinois demandant même à ses athlètes des excuses publiques. Quelques jours plus tard, l'athlète algérien Taoufik Makhloufi avait été exclu par la Fédération internationale d'athlétisme pour "ne pas avoir fourni un effort de bonne foi". Afin de ne pas compromettre ses chances sur 1500 m, Makhloufi avait en effet stoppé son effort dans l'épreuve du 800 m qu'il ne voulait pas disputer. Il a finalement été réintégré pour participer à sa finale du 1500 m, non sans avoir dû fournir des justificatifs médicaux…

Des mauvaises langues ?

Lundi soir, avant la rencontre opposant le Brésil à l'Espagne, les mauvaises langues estimaient que les Espagnols allaient lâcher prise afin de se retrouver dans l'autre partie de tableau que les favoris américains. La presse espagnole n'avait d'ailleurs pas manqué d'égratigner l'équipe de France à l'Euro-2011, lorsqu'elle avait joué sans engagement face à la Roja en match de poules, dans le but d'éviter la Lituanie dans le dernier carré. Hier soir, on a bien cru que les Espagnols allaient donner une leçon d'éthique sportive au monde entier. Lors des trois premiers quart-temps, ils ont en effet fait preuve d'une redoutable combativité, comptant jusqu'à 11 points d'avance face aux Brésiliens. Mais comme par enchantement la tendance s'est soudainement inversée en fin de rencontre.

14-0 dans les six dernières minutes

"Ici on est aux jeux Olympiques, il faut  essayer de gagner tous les matches. Si vous voulez une médaille, il faut battre  tout le monde", a affirmé Juan Manuel Calderon après avoir encaissé un 14-0 dans les six dernières minutes. On a beau écouter attentivement les propos de Calderon rapportés par l'AFP, on ne peut que s'interroger sur le comportement des basketteurs espagnols qui ont connu une étonnante fébrilité défensive en fin de match (voir photo) pour subir un 31-16 dans la dernière période. Le Brésil s'est finalement imposé 88-82 devant un public perplexe, et quelques sifflets. En quart de finale, l'Espagne retrouvera donc la France, à moins que les grands penseurs de l'esprit olympique ne décident au même titre que les huit joueuses de badminton et du fondeur algérien, de s'interroger sur une éventuelle expulsion de l'équipe d'Espagne… On peut toujours y croire.