Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez La boxe était Anglaise

Boxe - La boxe était Anglaise

Publié le 12/08/2012 | 20:04, mis à jour le 12/08/2012 | 20:04

Anthony Joshua a offert à la boxe britannique une nouvelle médaille d'or

Anthony Joshua a offert à la boxe britannique une nouvelle médaille d'or (JACK GUEZ / AFP)

En remportant le titre des plus de 91 kg, Anthony Joshua a offert à la boxe britannique une troisième médaille d'or et la première place au classement des médailles du noble art, dimanche à Londres. Impressionnant. En revanche, les Américains et les Français font un zéro pointé chez les hommes. Chez les filles, les Britanniques ont aussi brillé.

Grâce à ce titre, conquis à l'arraché face à l'Italien Roberto Cammarelle  (18-18) après décision des juges, la Grande-Bretagne termine avec 5 médailles  dont 3 d'or devant l'Ukraine, qui totalise également 5 podiums mais seulement  deux du métal le plus précieux. A 22 ans, Joshua a transformé l'argent mondial de 2011 en or olympique, le  29e titre britannique.

Joshua célébrait sa victoire sur le ring avec deux illustres prédécesseurs:  Lennox Lewis, champion de la catégorie aux JO de Séoul en 1988 avant de régner  chez les lourds en pros, et Audley Harrison, médaillé d'or des super-lourds en  2000 à Sydney.

Cuba en retrait, les Etats-Unis fanny

L'école cubaine a totalisé deux fois moins de médailles qu'à Pékin en 2008  (4 contre 8) mais a glané cette fois deux titres, le deuxième dimanche par   Robeisy Ramirez (52 kg), permettant d'être sur la 3e marche du podiums des  nations. La Chine et la Russie ont également amélioré leur total mais n'ont pu  accéder qu'une seule fois chacun sur la première marche d'un podium.

Le grand perdant du tournoi est définitivement l'équipe américaine, qui a  quitté Londres sur un zéro pointé chez les messieurs, le premier de son  histoire aux jeux Olympiques.

Les Français floués

Les Français auraient du avoir deux médailles. Au final, ils ont beaucoup de regret et surtout un profond sentiment d'injustice. Alexis Vastine  est sorti effondré du ring après avoir été battu en demi-finale des 69 kg, quelques minutes après son compatriote Nordine Oubaali en 52 kg.

Une qualification pour les demi-finales aurait assuré aux Français une médaille, mais aucun des deux n'y est parvenu. Dominateur tout le combat, Alexis Vastine a été sorti du tournoi de façon cruelle puisqu'il a terminé à égalité de points avec le champion du monde ukrainien, Taras Shelestyuk, désigné vainqueur (18-18, décision des arbitres).

Oubaali ne montera pas non plus sur le podium après avoir échoués face à l'Irlandais Michael Conlan. Les deux hommes étaient à égalité dans les deux premiers rounds (5-5, 7-7) mais Conlan s'est montré le plus décisif, l'emportant largement dans la dernières reprises 10-6. "C'est la boxe amateur. J'en suis d'ailleurs dégoûté. Après ces Jeux, soit je passe pro si j'ai des propositions intéressantes, soit j'arrête", a-t-il conclu.