Vous êtes ici

Ligue des Champions

La Juventus Turin pour une formalité

Mirko Vucinic a inscrit le troisième but au match aller contre le Celtic Glasgow

Mirko Vucinic a inscrit le troisième but au match aller contre le Celtic Glasgow (AFP - IAN MACNICOL)

Par

Publié le 06/03/2013 | 08:30, mis à jour le 06/03/2013 | 08:45

La Juventus est à 90 minutes d'une qualification en quarts de finale qui lui tend les bras. Forte de sa victoire 3-0 au match aller à Glasgow, la "Vieille Dame" est dans ses petits souliers avant de recevoir des Ecossais qui auront envie de sortir par la grande porte. Cette rencontre pourrait être également l'occasion d'assister à la première titularisation de Nicolas Anelka sous le maillot de la Juve.

Rares sont les moments où le championnat prend le pas sur la Ligue des Champions. Ca pourrait être le cas de la Juventus Turin cette semaine. Entre son déplacement chez son dauphin Naples le week-dernier (1-1) et la réception de Catane, le club du Piémont a un match à jouer sur sa pelouse : un 8e de finale retour de Ligue des Champions. Contre le Celtic Glasgow. Une équipe qu'elle avait étrillée 3-0 à l'aller. Avec cette victoire, elle a quasiment les deux pieds en quarts. Selon les statistiques, elle possède 99% de chances d'accéder au prochain tour. Une donnée renforcée puisqu'en Coupe d'Europe, chez elle, la Juventus est invaincue depuis trois ans. C'est donc une mission impossible qui attend les Ecossais.

"C'est presque la fin de notre parcours dans cette compétition", reconnaissait d'ailleurs Kris Commons, le milieu de terrain du Celtic, sur le site de l'UEFA, après le match aller. Presque. Ce serait un retentissant miracle si les Ecossais éliminaient des Turinois méfiants et conscients que le score du match aller était quelque peu flatteur. "Vu le résultat, on pourrait croire à un match facile mais c'était tout le contraire. Ça s'est joué sur des actions qui ont tourné en notre faveur", avouait Gigi Bouffon il y a trois semaines. Depuis ce succès, la Juventus a alterné entre une défaite contre la Roma (1-0), un succès face à Sienne (3-0) et un nul à Naples (1-1). Le Celtic, lui, a continué d'écraser son championnat en alignant quatre victoires et un nul.

Des Français à l'œuvre?

Cette confortable marge de l'aller devrait permettre à Antonio Conte de faire tourner son effectif. Et pourquoi pas de titulariser pour la première fois Nicolas Anelka. Arrivé dans les derniers jours du mercato d'hiver à Turin, l'attaquant tricolore n'a eu droit qu'à des bouts de matches. Vingt-trois minutes en tout, 4 en Ligue des Champions à Glasgow et 19 contre la Roma. Une misère alors qu'il est avec le groupe depuis un mois et qu'il a retrouvé sa forme après près de deux mois sans jouer. Toutefois, l'ex Parisien se remet d'une lombalgie qui pourrait contrecarrer sa participation au 71e match de C1 de sa carrière.

L'autre Français de la Juventus, Paul Pogba, est aussi le plus jeune des deux. A seulement 19 ans, il s'est installé durablement dans la rotation du club turinois. Parti très tôt à l'étranger (Manchester United) comme certains joueurs de sa génération, il a fait son trou à la Juventus où Antonio Conte lui accorde de plus en plus sa confiance. S'il n'a joué que 9 minutes au match aller, le natif de Lagny-sur-Marne devrait être titulaire mercredi soir au Juventus Stadium et ainsi disputer son sixième match de Ligue des Champions depuis son arrivée cet été à Turin. A priori, il a de fortes chances d'avoir la possibilité d'en disputer un septième dans le courant du mois d'avril au moment des quarts de finale.