Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez La presse encense le relais français et Muffat

Natation - La presse encense le relais français et Muffat

Publié le 30/07/2012 | 09:24, mis à jour le 30/07/2012 | 09:30

La presse encense le relais français et Muffat

Yannick Agnel en pleine action (AFP - FRANCOIS XAVIER MARIT)

La presse nationale nage lundi dans le bonheur après les deux premières médailles d'or tricolores des jeux Olympiques de Londres remportées par Camille Muffat sur 400 m nage libre et les relayeurs du 4x100 m nage libre.

Pour L'Equipe, les nageurs "marchent sur l'or". "Hier, la France était  reine d'Angleterre, jubilant à l'issue d'une soirée qu'elle achevait avec la  moitié des titres distribués", s'enthousiasme Fabrice Jouhaud dans l'éditorial  du quotidien sportif. "Nos nageurs sont en or !" renchérit Le Parisien qui se réjouit de voir "la  reine Camille Muffat enfin en pleine lumière" et parle aussi du "relais  historique" remporté par le quatuor composé d'Amaury Leveaux, Fabien Gilot,  Clément Lefert et Yannick Agnel.

En une soirée, "la France gagne ses premières médailles d'or et plonge dans  la compétition des nations sportives", commente Le Figaro.  "Les Français crawlent sur l'or" dans Libération qui parle aussi de "nage  d'or". "Les Français crawlent sous l'or" préfère La Voix du Nord. Pour La Dépêche du midi, "les Français nagent dans l'or" tandis qu'"une  flotte en or" enivre la Charente libre.

Var Matin salue "des nageurs français en or" pour lesquels Sud Ouest  ressent un "grand frisson". "Ce jour de gloire du sport français fera du bien largement au-delà du  cercle des amateurs de sport", assure Patrice Chabanet dans Le Journal de la  Haute-Marne, car "dans un pays perclus d'échecs économiques, et saisi de  morosité, la victoire de ses champions peut se transformer en un bon stimulant".

La presse américaine encense Agnel et parle de la revanche française

"La vengeance des Français" revient chez USA Today pour évoquer la victoire face aux Américains qui restaient sur un titre gagné de 8 centièmes à Pékin en 200_ devant les... Français. Le 4x100 US avait jusque là remporté pas moins de 8 titres olympiques. Pour USA Today, "revanche" est même écrit en français dans le texte. "Ryan Lochte a une nouvelle Nemesis: Yannick Agnel", autrement dit une sorte de nouvelle bête noire revancharde. Le New York Times compare le retour de Yannick Agnel dans la dernière longueur sur Ryan Lochte, pourtant parti avec 50 centièmes d'avance, à celui de Jason Lezak sur Alain Bernard en 2008. 

La défaite reste une "surprise" pour CNN. La presse américaine a surtout découvert un nageur hors-norme: Agnel. Il est l'honneur pour son retour exceptionnel dans les derniers 25m. "Magique" revient le plus souvent. Même la Superstar de la natation Michael Phelps (14 titres olympiques, 17 médailles olympiques dont la médaille d'argent hier dans le relais) encense le jeune nageur de Nice. Il a déjà un surnom: "le dauphin français" (USA Today). Tout est dit.