Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez Les "Braqueuses" refont le coup

Basket - Les "Braqueuses" refont le coup

Publié le 08/08/2012 | 00:49, mis à jour le 13/03/2013 | 15:42

Isabelle Yacoubou (gauche) et Sandrine Gruda tout à leur joie

Isabelle Yacoubou (gauche) et Sandrine Gruda tout à leur joie (AFP - MARK RALSTON)

Pour la première fois de leur histoire, les basketteuses françaises se sont qualifiées pour les demi-finales du tournoi olympique en dominant la République Tchèque (71-68). Les filles de Pierre Vincent ont compté jusqu'à 13 points de retard mais ont une fois de plus renversé la situation en toute fin de match. Au prochain tour, elles rencontreront la Russie, qu'elles ont déjà battu en phase de poule.

Australie, Grande-Bretagne… et maintenant République Tchèque ! Les basketteuses françaises n'en finissent plus de renverser des montagnes. Une fois n'est pas coutume, les filles de Pierre Vincent ont été malmenées en quart de finale du tournoi olympique. Face à la République Tchèque, équipe vice-championne du monde, elles ont cumulé un retard de 13 points dans le troisième quart-temps avant de remonter et s'imposer (71-68). Elles sont toujours invaincues dans cette compétition après six matchs.

Céline Dumerc :"C'est dangereux mais je suis super fière de mon équipe"

Au terme d'un dernier quart-temps complètement surchauffé, un panier à trois points de Céline Dumerc (23 points au cours de la rencontre) a permis de reprendre l'avantage à une minute de la fin du chrono. A l'issue de la rencontre la capitaine des Bleues, une fois de plus héroïque, savourait ce succès presque inespéré : "On aime bien se faire peur mais on y laisse des plumes. On fait encore beaucoup d'erreurs.C'est dangereux mais je suis super fière de mon équipe".

Leur première demi-finale historique se jouera jeudi soir (22h) face à la Russie, championne d'Europe en titre. Tout sera alors possible. En phase de poule, les Bleues avaient réussi une performance incroyable pour les dominer (65-54). Bien sûr il s'agira d'un autre contexte, d'un autre match... Mais les Bleues ne sont plus qu'à un match de la médaille. Du jamais vu. Il est permis de rêver.

Pierre Vincent : "C'est le retour des Braqueuses"