Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez Les Bleues s'offrent une balade asiatique

Football - Les Bleues s'offrent une balade asiatique

Publié le 28/07/2012 | 22:51, mis à jour le 29/07/2012 | 00:02

Les Bleues s'offrent une balade asiatique

Les Françaises exultent après leur succès face aux Nord-Coréennes (GRAHAM STUART / AFP)

Défaite lors de son match inaugural après avoir mené au score, l'équipe de France de football féminin revenait dans l'Hampden Park de Glasgow pour affronter la Corée du Nord. Après une première période compliquée, les Bleues ont surclassé (5-0) les tombeuses de la Colombie lors du premier match de cette phase de poules. L'avenir s'annonce radieux.

Cette fois, pas de problème de drapeau pour les Asiatiques comme lors de leur premier match face aux Sud-Américaines. Entre deux nations classées respectivement 6e et 8e au classement Fifa, cette rencontre s'annonçait décisive pour les Bleues si elles voulaient sortir des poules. Malgré leurs discours plein de positivisme après leur match face aux Américaines, les joueuses de Bruno Bini entraient sur la pelouse écossaise avec des bosses. Invaincues durant 17 matches avant leur déroute contre l'armada double championne olympique en titre, les 4e du dernier Mondial 2011 peinaient à entrer dans la rencontre. Pourtant, le sélectionneur national avait tranché dans le vif, reléguant notamment Abily et Meilleroux sur le banc au profit de Soubeyrand qui récupérait le brassard de capitaine, Georges et Le Sommer. Côté coréen, l'entraîneur Sin Ui Gun décidait de se passer de sa double buteuse lors du premier match, Song Hui Kim, un choix curieux.

La torpeur...

Malgré quelques corners obtenus en début de rencontre, les Françaises brillaient surtout par leur maladresse alors que les Asiatiques pratiquaient un jeu direct et rapide qui mettait à la peine l'arrière-garde tricolore. A l'image d'un corner directement frappé hors des limites du terrain par Necib à la 20e minute, les Bleues n'étaient pas dedans. Fidèles à leur réputation, les partenaires de Thiney, qui ont toujours marqué lors de leurs trente-quatre dernières sorties, se réveillaient. A la 23e minute, Necib obtenait un corner suite à une bonne combinaison avec Delie. Renard s'élevait plus haut que tout le monde pour placer sa tête, sauvée sur la ligne par Yun.

Dans la minute suivante, les Nord-Coréennes se montraient dangereuses, profitant de la mauvaise sortie à terre de Bouhaddi pour frapper au but. Une fois encore, Renard s'affirmait et repoussait le cuir, évitant le drame. La possession massive des Françaises et leur relative domination ne parvenait pas à se concrétiser au tableau d'affichage. Jusqu'à la 44e minute. Bompastor était alors bien décalée sur le côté gauche. La joueuse de l'Olympique Lyonnais revenait sur son pied droit avant d'adresser un bon centre plongeant que la défense coréenne ne pouvait que repousser en corner. Sur le coup de pied de coin, la gardienne Jo Ym s'emmêlait les pinceaux et concédait un nouveau corner. Parfaitement botté par la capitaine Soubeyrand au second poteau, Georges propulsait le ballon au fond des filets d'un coup de tête rageur. Juste avant la mi-temps, cette ouverture du score intervenait dans un timing idéal (44e, 1-0).

... puis la tempête

Au retour des vestiaires, les protégées de Bruno Bini paraissaient animées d'un tout autre esprit, parvenant enfin à enchaîner les passes et à mettre du rythme dans le jeu. A la 48e Necib partait seule en profondeur mais tentait une passe pour… personne alors qu'elle était seule face à la gardienne de l'équipe du régime de Pyongyang. Necib s'illustrait de nouveau à la 49e en déposant un joli centre sur lequel la défenseur Kim manquait de peu de tromper sa gardienne. Cinq minutes plus tard, le dernier rempart français faisait passer un nouveau frisson en relâchant un coup franc anodin en corner. Cette semi-occasion sonnait comme le chant du cygne pour les Asiatiques. En effet, Thomis, entrée à l'heure de jeu endossait son costume de bourreau.

Thomis décisive

Après un ballon récupéré à trente mètres, Necib voyait sa coéquipière débouler dans son couloir droit à toute vitesse et la servait parfaitement. La nouvelle entrante ne se posait aucune question et crucifiait la gardienne adverse à ras de terre (70e, 2-0). Thomis ne s'en contentait pas et offrait une nouvelle démonstration de sa vélocité exceptionnelle, déposant son adversaire directe avant de servir Delie qui n'avait plus qu'à pousser le cuir au fond des filets (71e, 3-0). La Montpelliéraine en profitait pour signer son 38e but en 43 sélections sous le maillot frappé du coq. Dès lors, les Françaises déroulaient littéralement, écrasant des Nord-Coréennes complètement dépassées.

A la 80e minute, Necib déposait un ballon sur le crâne de Renard (4-0) qui profitait d'une sortie plus qu'approximative de la gardienne asiatique pour marquer. Enfin, Thomis parachevait son œuvre d'une demi-heure en adressant un centre parfait pour la tête de la remplaçante Catala, tout juste venue sur la pelouse écossaise (83e, 5-0). Après cette démonstration, les Bleues voient l'avenir avec sérénité, d'autant plus qu'elles affronteront mardi à Saint James Park du côté de Newcastle, une équipe de Colombie qui n'a toujours pas marqué dans ce tournoi olympique…