Londres 2012 - Les Britanniques veulent aller encore plus haut

Publié le 26/08/2012 | 21:52, mis à jour le 27/08/2012 | 09:08

Le premier ministre britannique encourage sa délégation

Le premier ministre britannique encourage sa délégation (AFP - Antony Devlin Pool)

Après le succès des athlètes britanniques aux jeux Olympiques, l'équipe handisport, deuxième à Pékin en 2008, espère faire au moins aussi bien aux Paralympiques, qui s'ouvrent mercredi à Londres.

Une délégation britannique en nombre

Les Britanniques ont fait leur meilleure moisson de médailles depuis un siècle lors des JO clos le 12 août --29 titres et 65 médailles au total--, grimpant du même coup à la troisième place, derrière les Etats-Unis et la Chine. Le pays hôte espère désormais surfer sur cet état de grâce, en envoyant un nombre record d'athlètes aux Paralympiques, explique le directeur de  l'Association paralympique britannique Tim Hollingsworth.

"Nous sommes représentés dans tous les sports, avec 300 athlètes et 700  officiels, entraîneurs, médecins... C'est une aventure gigantesque, qu'on  n'aurait pas pu mener à bien ailleurs que chez nous", poursuit-il. "Avec tous les spectateurs venus des quatre coins du monde, les Jeux vont  être un énorme succès", assure M. Hollingsworth. Les Jeux, qui se déroulent du 29 août au 9 septembre, devraient se disputer  quasiment à guichets fermés. "Il y un regain d'intérêt, certainement dû à  l'enthousiasme suscité par les jeux Olympiques", explique le responsable.

Des espoirs "d'or" en pagaille

Qui plus est, la Grande-Bretagne est un poids lourd du handisport : elle a  fini deuxième des trois dernières éditions. Parmi les plus gros espoirs, la natation, de même que l'athlétisme et le cyclisme. La nageuse Ellie Simmons a gagné deux titres à Pékin sur 100 et 400 m nage libre à seulement 13 ans, tandis que David Weir a remporté le 800 m et le 1500 m. Le sprinteur Jonnie Peacock a battu le record du monde du 100 m en 10 secondes 85/100e en juin et sera en compétition avec son héros, le Sud-Africain  Oscar Pistorius, premier double amputé à participer aux jeux Olympiques en athlétisme avec les valides au début du mois. Cundy et Sarah Storey, nageuses reconverties dans le cyclisme, ont  déjà remporté l'or dans les deux disciplines.

En équitation, Lee Pearson, invaincu depuis 2000, sera très attendu. Outre ces athlètes expérimentés, la délégation compte la volleyeuse Martine  Wright, qui a perdu ses deux jambes dans les attentats de Londres du 7 juillet  2005. Le slogan des JO "Inspirer une génération" prendra tout son sens lors des  Paralympiques, qui seront "l'occasion de mieux faire connaître le handisport et de changer le regard sur le handicap", veut croire M. Hollingsworth.