Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez Tsonga-Llodra, les argents doubles

Tennis - Tsonga-Llodra, les argents doubles

Publié le 04/08/2012 | 18:36, mis à jour le 13/03/2013 | 15:42

Les Bryan remportent le double contre Tsonga-Llodra

Les Français Jo-Wilfried Tsonga (à gauche) et Michael Llodra (à droite) (LUIS ACOSTA / AFP)

La paire américaine composée des frères Bryan a remporté la finale de double face au duo français Jo-Wilfried Tsonga-Michaël Llodra (6-4, 7-6). Les deux Tricolores, qui ont payé les efforts consentis en demi-finale la veille, ont pourtant soutenu jusqu'au bout la comparaison face aux numéros un mondiaux.

Bob et Mike étaient tout simplement trop... Bryan. Avec un patronyme comme ça, quel autre métal que l'or pouvaient-ils viser ? Bronzés à Pékin, les deux frères ont enfin décroché l'un des seuls titres qui manque à leur fabuleux palmarès. Et ce n'est que justice. Les Américains, de par leur complémentarité exceptionnelle, font partie des meilleures équipes de l'histoire du tennis. Si ce n'est la meilleure. Jo-Wilfried Tsonga et Michaël Llodra ont bien tenté de déjouer la logique mais ils étaient certainement un poil trop juste physiquement pour ébranler le duo de l'Oncle Sam. Nul doute que la formidable demi-finale des Français face aux Espagnols Lopez-Ferrer, et ce dernier set d'anthologie (19-17), ont pesé dans les jambes... Breakée d'entrée de match, la paire française courait après le score et, après quatre balles de débreak ratées à 3-4, elle devait céder la première manche. Encore plus présents dans le second set, Tsonga et Llodra parvenaient à pousser les Bryan au jeu décisif mais, à bout de forces et de nerfs, ils craquaient dans ce jeu décisif (sept points à deux).

La fin du match :

Le beau tir groupé des Bleus

Le tennis français peut néanmoins se réjouir de sa semaine à Wimbledon et repart avec une médaille d'argent et celle du  bronze, décrochée un peu plus tôt par Richard Gasquet et Julien Benneteau face  aux Espagnols David Ferrer et Feliciano Lopez. Depuis la réintroduction du tennis aux JO en 1988, seuls Amélie Mauresmo,  médaillée d'argent en 2004, et Arnaud Di Pasquale, bronzé en 2000 et dans les  tribunes samedi, avaient réussi à se hisser sur un podium olympique. La dernière médaille d'or olympique remonte aux Jeux de 1924 à Paris où une  certaine Suzanne Lenglen l'avait emporté. Les derniers vainqueurs en double se  nomment André Gobert et Maurice Germot, sacrés en 1912, il y a pile 100 ans.

La réaction de Tsonga et Llodra :