Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez Les Bleues renversent la Suède

Football - Les Bleues renversent la Suède

Publié le 03/08/2012 | 14:51, mis à jour le 13/03/2013 | 15:42

Les footballeuses françaises dans le dernier carré

Linda Sembrant face à la Française Marie-Laure Delie (AFP - GRAHAM STUART)

La France de Bruno Bini a retourné la situation contre la Suède en quart de finale de l'épreuve de football (2-1). En demi-finale, elles retrouveront le Japon, champion du monde en titre, qui a battu la Brésil 2 à 0.

"On pense à la médaille depuis qu'on s'est qualifiées pour les Jeux et là  on se rapproche du but", a souligné l'attaquante Elodie Thomis. Après leur match le plus abouti, la joie de Française au coup de sifflet final en disait long sur la pression qui régnait avant ce premier match couperet. Les Bleues ont gagné le droit de séjourner au village Olympique pour jouer à Wembley la demi-finale dès lundi.  "Plein de Français nous disaient: "On vous attend au village, c'est génial  ici. On est tellement contentes d'y aller", a souligné Bompastor.

Revoir les temps forts de France-Suède :

La France de Bruno Bini a tenu le choc. Face à la Suède, troisième de la dernière coupe du monde, les Bleues se sont imposées (2-1) après avoir concédé l'ouverture du score. Ce match, c'était une petite finale avant l'heure entre deux nations candidates à la médaille. Sur la pelouse détrempée de l'Hampden Park, les Bleues ont su renverser la situation pour prendre leur revanche face à celles qui les avaient éliminé lors de la petite finale du mondial. En demi-finale, elles retrouveront le Japon ou le Brésil.

Menées au score

Dans un match émaillé par de nombreuses largesses défensives, l'ouverture du score arrivait dès la 18e, sur un corner repris par la capitaine suédoise, Nilla Ficher. Une tête imprécise qui trompait tout de même Sarah Bouhaddi, impuissante sur l'action (0-1). Cinq minutes plus tard, Lisa Dahlkvist voyait sa tête à bout portant être arrêtée par la gardienne tricolore. On ne le savait pas encore, mais c'était le tournant de la première mi-temps.

Cette parade à eu l'effet de détonateur pour les Bleues. Après une entame de match timide, elles rentraient enfin dans la rencontre. A la 22e min, un but de Louisa Necib était refusé pour un hors-jeu de Sonia Bompastor, auteure de la passe décisive. Quelques minutes plus tard, Wendie Renard fusillait la gardienne suédoise à bout portant, en reprenant un ballon mal dégagé par la défense nordiste après un coup-franc de Soubeyrand. Plus dominatrices, les Françaises parvenaient à prendre l'avantage dans un match toujours aussi serré à la 29e min, grâce à Laura Georges (1-1). La Guadeloupéenne reprenait de la tête un corner mal dégagé par Hedvig Lindahl et trouvait le petit filet (39e, 2-1).

Une fin de match accrochée

"A la mi-temps, on s'est dit que ce match était à nous et on ne voulait pas  le laisser filer", a expliqué l'arrière Sonia Bompastor. Au retour des vestiaires, la France parvenait à bien gérer son avance, prenant peu à peu la possession du cuir. Thomis Elodie alertait la défense adverse (60e). La fin de match s'emballait. A la 71e min Louisa Necib passait tout proche de tuer le match mais sa tête manquait le cadre. Un loupé qui aurait pu avoir de lourdes conséquences puisque sur l'action suivante, Nilla Fischer plaçait une superbe frappe bien stoppée par Sarah Bouhaddi. L'arrêt du match.

Même si elles ne parvenaient pas à se mettre à l'abri, les coéquipières de Marie-Laure Delie tenaient bon jusqu'au coup de sifflet final. Elles atteignent le dernier carré de la compétition. Une belle confirmation, un an après avoir rallié les demi-finales en Coupe du monde. A la fin, les Bleues et leur encadrement ont formé un grand cercle bras  dessus-bras dessous, soudés comme une famille, et les deux héroïnes du jour, la  Guadeloupéenne Georges et la Martiniquaise Renard, ont interprété quelques pas  de danse à l'inspiration antillaise sous les applaudissements.  "Mais nous n'avons encore rien gagné", a prévenu Georges Avec de grands rêves de finale.