Top 14 - Les nouvelles stars étrangères du Top 14

Publié le 17/07/2013 | 16:35, mis à jour le 17/07/2013 | 17:57

Bryan Habana échappe à l'Italien Martin Castrogiovanni

Bryan Habana échappe à l'Italien Martin Castrogiovanni (ANESH DEBIKY)

Alors que les clubs reprennent le chemin de l’entraînement, une vague de stars étrangères a déferlé sur le Top 14 durant la période des mutations. Habitué à truster la rubrique gros transferts ces dernières saisons, Toulon a été supplanté par le Racing-Metro. Dans leur sillage, le Stade Français, Toulouse et Montpellier ont également montré les muscles. Tout comme certains clubs de moindre rang.

Jonathan Sexton, Jamie Roberts, Dan Lydiate (Racing-Metro)
Ces trois joueurs ont participé à la dernière tournée victorieuse des Lions Britanniques en Australie. A 28 ans, Sexton est une pointure au poste d’ouvreur. International irlandais à 36 reprises, le successeur de Ronan O’Gara sous le maillot frappé du Trèfle dirige de main de maître le XV irish depuis 2010. Triple champion d’Europe avec le Leinster (2009, 2011, 2012), son palmarès parle pour lui. Dans un autre style, Jamie Roberts est également incontournable. Centre surpuissant, le Gallois affiche 53 sélections au compteur pour un Tournoi des Six Nations remporté en 2008. Il figurait parmi les meilleurs joueurs de la Coupe du monde 2011. Une sacrée recrue âgée de 26 ans à peine. Son compatriote Dan Lydiate a un an de moins mais tout autant de références. Désigné Top player du Tournoi des Six nations 2012, le 3e ligne aile du Pays de Galles fait merveille. «Je me sens frais, c'est comme si ma saison venait tout juste de commencer », a-t-il récemment déclaré. Blessé une partie de la saison dernière, le flanker du XV du Poireau a faim de rugby.
 

L'ouvreur irlandais Jonathan Sexton (MARTIN BUREAU)

Bryan Habana, Drew Micthell, Martin Castrogiovanni, Ali Williams (Toulon)

Comme chaque été, le RCT a enflammé le marché des transferts. A leur impressionnante armada, les Varois ont ajouté les deux bombes Habana et Mitchell sur les ailes. Des finisseurs de folie. A 30 ans, le Sud-Africain a tout gagné dans son pays en club (Super 14 en 2007 et 2009, Currie Cup en 2006 et 2009), comme en sélection (champion du monde 2007, Tri-Nations 2009). Auteur de 50 essais en 85 capes sous le maillot springbok, « l’homme-obus » fut désigné meilleur joueur du monde l’année de son sacre mondial. Un vrai tueur. Moins impressionnant, son compère australien de 29 ans a tout de même franchi 30 fois la ligne d’en-but en 63 matches avec les Wallabies. Son triplé au Stade de France en novembre 2010 est encore dans toutes les mémoires. Dans un tout autre registre, l’Italien Castrogiovanni et le Néo-Zélandais Ali Williams viennent renforcer un pack déjà difficile à bouger. International transalpin à 98 reprises, le pilier droit est considéré comme l’un des meilleurs d’Europe à son poste. Avec ses 77 sélections chez les Blacks et son titre de champion du monde 2011, le 2e ligne kiwi est également une valeur sûre.

Digby Ioane, Morné Steyn (Stade Français)
Le derby francilien promet de beaux affrontements la saison prochaine. Englué dans le ventre mou du Top 14 depuis quatre saisons, le Stade Français a frappé fort cet été. International australien à 38 reprises pour 14 réalisations, Digby Ioane, 28 ans, est un trois quart supersonique. Empêtré dans une affaire judiciaire, reste à savoir comment l’ex-joueur des Queensland Reds s’en sortira… Pour l’alimenter en bons ballons, les dirigeants parisiens ont recruté Morné Steyn. Auteur de 530 points en 45 capes chez les Springboks, l’ouvreur sud-africain a un jeu au pied redoutable. A l’image d’Habana, il a tout remporté à l’exception du Mondial. Lors de la dernière Coupe du monde en Nouvelle-Zélande, il figurait dans de nombreux XV type. Un métronome.

Hosea Gear, Chiliboy Ralepelle (Toulouse)
Le Stade Toulousain l’avait annoncé. Le recrutement serait tourné vers l’étranger cette année. Confronté à la blessure de Vincent Clerc, les quadruples champions d’Europe ont trouvé leur bonheur avec le Néo-Zélandais Hosea Gear. Sélectionné à 14 reprises, le All-Black N. 1079 avait marqué les esprits en allant à dam 6 fois. En 2008, il avait battu le nombre d’essais dans le Championnat des provinces en signant 14 réalisations en 12 matches. Avec Huget, Donguy et Matanavou, ça va faire des étincelles. Priorité du recrutement haut-garonnais, le poste de talonneur a trouvé preneur. Pour remplacer définitivement Servat, le Sud-Africain Chiliboy Ralepelle a débarqué sur les bords de Garonne. Capitaine de l’équipe championne du monde des -19 ans en 2005, l’ancien joueur des Bulls a eu du mal à confirmer. Mais sa puissance et sa mobilité pourraient faire du dégât.
 

L'ailier néo-zélandais Hosea Gear (GRAHAM STUART)

René Ranger, Wynand Olivier, Jim Hamilton (Montpellier)

Après avoir goûté à la finale du Top 14 en 2011 et au quart de finale de H-Cup la saison passée, Montpellier veut franchir un cap. Dans cette optique, le All-Black René Ranger débarque dans l’Hérault. S’il n’arrivera qu’à l’issue du Super 15 fin septembre, le trois-quart néo-zélandais est une excellente recrue. A 26 ans, il a porté 6 fois le maillot à la fougère dorée et reste sur deux grosses saisons avec les Blues d’Auckland. Au centre de l’attaque du MHR, il pourrait être accompagné du puissant centre sud-africain Wynand Olivier. Le centre de 30 ans, couronné champion du monde en 2007, compte 37 sélections chez les Boks. Devant, le pack de Fabien Galthié a récupéré une sacrée poutre en la personne de Jim Hamilton. Surnommé « Big Jim » pour ses mensurations hors normes (2m03 et 124 kg), le 2e ligne écossais a joué tous les matches du dernier Tournoi des VI Nations au sein du XV du Chardon, avant de rejoindre les Barbarians cet été.

Richie Gray (Castres)
Partenaire d’Hamilton dans « la cage » en sélection nationale, Richie Gray est l’unique recrue étrangère du champion de France en titre. A 23 ans, l’ancien joueur des Sharks a déjà porté 31 fois le maillot bleu marine de la sélection scottish. Cet été, il a même connu sa première cape avec les Lions Britanniques. Venu dans le Tarn pour remplacer Iosefa Tekori, « Casque d’Or » a les moyens de faire oublier le Samoan.

Tommaso Benvenuti (Perpignan)
En quête de rachat, l’USAP a voulu frapper fort sur le marché des transferts. Si les Duvenage, Votu et Mjekevu, recrues venues de l’étranger, pourraient se révéler en Catalogne, le club champion de France 2009 compte surtout sur Tommasso Benvenuti pour briller. A 20 ans à peine, le centre italien explosait à haut niveau. En quatre matches de H-Cup, face au Leinster et… Perpignan notamment, il marquait 5 essais pour le Benetton Trévise. Depuis, il cumule 28 sélections sous les couleurs de la Squadra Azzura, à 23 ans seulement.
 

Le centre italien Tommaso Benvenuti (JUAN MABROMATA)

Alfie Mafi (Brive)

Peu importe son statut de promu, Brive ne veut pas faire de la figuration en Top 14. Pour peu qu’il ne retombe pas dans des frasques extra-sportives qui lui ont valu un renvoi de la Western Force, Mafi a  le potentiel pour tout casser en Corrèze. International U19, U20 et à 7 avec l’Australie, l’ailier de 25 ans était pressenti pour intégrer les Wallabies après un début de saison canon dans sa province (5 essais en 6 matches).

Robert Lilomaiava (Bordeaux-Bègles)
L’an dernier, Matuisela Talebula arrivait sur la pointe des pieds en Gironde. Satisfait du rendement de leur ailier fidjien (7 essais en 18 matches), les décideurs bordelo-béglais retentent le même coup avec le Samoan Robert Lilomaiava, 21 ans. Habitué à briller dans le rugby à 7, le trois-quart aile trappu (1m72 et 89 kg) a effectué des débuts étincelants avec l’équipe nationale à XV. A la clé, 4 essais pour sa première sélection face au Canada le 9 novembre dernier. Avant de secouer les Français dans la foulée. Un dynamiteur de défense.