Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez Phelps, or concours

Natation - Phelps, or concours

Publié le 04/08/2012 | 21:42, mis à jour le 13/03/2013 | 15:42

Les USA remportent le relais 4x100 4 nages

La joie de Michael Phelps (MARTIN BUREAU / AFP)

Pour sa dernière course, Michael Phelps, accompagné par le relais 4x100 4 nages américain, a remporté sa 22e médaille olympique et la 18e en or. Dans la coulée de Phelps, Les USA ont fait coup double avec le relais féminin tandis que le Chinois Sun, sur 1500m, et la Néerlandaise Kromowidjojo, sur 50m, ont conclu en beauté cette semaine de natation.

Michael Phelps a terminé en beauté. L'Américain a parfaitement pris sa dernière vague pour emmener le relais US vers une médaille d'or, la 18e de sa collection personnelle. Un record qui n'est pas prêt d'être battu. Le sera-t-il d'ailleurs un jour ? L'heure n'est cependant pas à ces questions mais bien à la célébration d'un des plus grands champion de l'histoire, tous sports confondus. Certes, cette 22e médaille olympique ne fut pas la plus difficile à conquérir pour l'Américain, tant la supériorité du relais US était manifeste. Avec Greves pour mettre les "Boys" sur orbite sur le dos et Hansen pour limiter la casse en brasse, Phelps s'élançait en 2e position derrière les Japonais. Cent mètres de papillon plus tard, après un virage et une coulée dont il a le secret, "Poséïdon" passait le relais à Nathan Adrian en tête. Pas submergé par l'émotion, il avait fait le job. Le champion olympique du 100m nage libre n'avait plus qu'à conclure l'affaire. Au final, les USA devançaient de plusieurs longueurs le Japon et l'Australie. Après des débuts difficiles à Londres (pas de titre sur ses trois premières  courses), le nageur de Baltimore a terminé les JO 2012 en apothéose, sur quatre  titres olympiques d'affilée. A l'issue de cette dernière course, la joie de Michael Phelps, entouré de ses coéquipiers, était enfantine. Simple. A l'opposé de la trace qu'il laisse dans l'histoire du sport.

La victoire du relais 4x100m 4 nages américain

Sun brille

Un peu auparavant ce final de rêve, les relayeuses américaines avaient montré la voie à leurs compatriotes masculins en se permettant même le luxe de battre le record du monde (3'52''05). Avec une telle "dream team aquatique" (Franklin en dos, Soni en brasse, Vollmer en papillon et Schmitt en crawl), il ne pouvait rien arriver aux quatre filles qui laissaient les éternelles rivales australiennes (3'54''02)  et le Japon (3'55''73) très loin derrière. Si l'Oncle Sam est le grand triomphateur de cette semaine, deux nageurs ont réussi à briller une dernière fois dans le bassin olympique. L'autre record du monde de la soirée est en effet l'oeuvre du Chinois Sun Yang, sacré sur 1.500 m nage libre en battant au passage son propre record du monde de la distance avec un temps de 14'01"32. Enfin, la Néerlandaise Ranomi Kromowidjojo  a confirmé son rang de nouvelle reine du sprint en s'adjugeant l'or olympique du 50 m nage libre, deux jours après son sacre sur 100 m nage libre. Victorieuse en 24"05, la nageuse de 21 ans a devancé la Biélorusse Aliaksandra Herasimenia, médaille d'argent, et une autre Néerlandaise, Marleen Veldhuis, qui a pris le bronze.

La victoire et le record du monde du relais 4x100 4 nages féminin