Vous êtes ici

Open d'Australie - Monfils se retrouve en Australie

Gaël Monfils rageur en Australie

Gaël Monfils rageur en Australie (AFP - MANAN VATSYAYANA )

Par

Publié le 15/01/2013 | 11:57, mis à jour le 15/01/2013 | 14:21

Après Tsonga, Gasquet, Simon et Chardy, Gaël Monfils est le quatrième qualifié français lors de cette 2e journée de l'Open d'Australie. Sans entraîneur et après une saison minée par les blessures, le 86e mondial s'est offert la tête de série N.18, l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov, 6-7 (7/9), 7-6 (7/4), 6-3, 6-3.

Son quart de finale à Doha puis sa demi-finale à Auckland avaient donné quelques indices sur l'état de forme de Gaël Monfils. A son palmarès, il avait déjà accroché Haas (21e mondial) et Kohlschreiber (20e). Mais un tournoi du Grand Chelem, la chaleur australienne, et les cinq manches, étaient un défi d'une toute autre taille. Surtout que l'ancien 7e joueur du monde devait affronter Alexandr Dolgopolov, tête de série N.18. Un homme qu'il n'avait jamais affronté jusque-là, et qui pouvait lui poser bien des soucis.

Mais le Français s'est donné les moyens de ne pas jouer les prolongations. Après avoir perdu le 1er set au jeu décisif (9/7), il a su se remobiliser dans la 2e manche pour rendre la pareille à l'Ukrainien (7/4 au jeu décisif). C'était le tournant du match. Même s'il demeure encore inconstant, comme cela a souvent été son cas dans sa carrière, le Guadeloupéen a su faire la différence, alignant 26 aces mais commettant aussi 16 double-fautes. Et il est venu écourter les échanges au filet, ce qui lui a pas mal réussi puisqu'il a remporté 27 points sur les 38 montées. En revanche, il connaît encore un sacré déchet dans les points importants, comme le montrent les 7 breaks réalisés sur les 16 balles de break obtenues. C'était d'ailleurs le cas lors de sa première balle de match, où il relançait une deuxième balle bien neutre derrière la ligne de fond de court. C'était aussi le cas lorsqu'il faisait le double-break dans la 4e manche (5-2), mais livrait un jeu catastrophique pour le laisser filer sans marquer un point.

En 2h45, il s'ouvre néanmoins les portes du 2e tour de très belle manière, et affrontera le Taïwanais Yen-Hsun Lu, 61e mondial. Pour son premier tournoi du Grand Chelem depuis l'Open d'Australie 2012 (où il avait passé 3 tours), Gaël Monfils retrouve de belles sensations. "C'était vraiment génial avec le public, en night-session", a-t-il déclaré à l'issue de son match. "Ca m'a fait  chaud au coeur d'être encouragé comme ça. Ca me galvanise et je deviens plus  dangereux. Avant le match je mouillais un peu car ça faisait un an que je  n'avais plus joué un match en cinq sets. Mais c'est passé. Mon service m'a  beaucoup aidé parce que ça reste encore léger du fond du court. Ce n'est pas  encore du grand tennis mais je prends du plaisir."