Vous êtes ici

Dakar - Peterhansel-Desprès, favoris du 35e Dakar

Cyril Desprès et Stéphane Peterhansel, les tenants du titre du Dakar en moto et en auto

Cyril Desprès et Stéphane Peterhansel, les tenants du titre du Dakar en moto et en auto (AFP - FRANCK FIFE)

Par

Publié le 05/01/2013 | 12:02, mis à jour le 05/01/2013 | 14:29

En l'absence de Marc Coma, Cyril Desprès (KTM) est plus que jamais le grand favori à sa propre succession dans la catégorie moto de ce Dakar-2013, qui s'est élancé de Lima à 14h20, avec le départ du Chilien Cesar Zumaran, dossard 195. S'il gagnait au terme des 8500km de course à Santiago, il se rapprochera des 6 victoires de Stéphane Pertehansel, tenant du titre en auto et aussi favori pour un 11e sacre personnel.

Stéphane Peterhansel et Cyril Desprès. Chaque année, ces deux noms reviennent lorsque la liste des prétendants à la victoire sur le Dakar doit être établie. Pour la 35e édition, les deux pilotes français sont plus que jamais sur le devant de la scène. D'abord, parce que leur talent ne connaît toujours pas l'usure. Ensuite, parce que leur monture (KTM pour l'un, Mini pour l'autre) sont les références actuelles du rallye-raid. Enfin, parce que la concurrence semble en retrait, avec l'absence de Marc Coma en moto alors qu'en auto, les buggys d'Al-Attiyah et Sainz (vainqueurs respectivement en 2010 et 2011) sont en manque de kilomètres tandis que Robby Gordon et son Hummer sont capables du pire et du meilleur. 

En outre, Stéphane Peterhansel et Cyril Desprès ont l'occasion d'écrire une belle page historique. Pour ce premier Dakar qui s'élance de Lima au Pérou, "Peter" a l'ambition de conserver sa couronne en remportant pour la 11e fois cette épreuve (dont six fois en moto), alors que le motard peut empocher une 5e victoire, et donc se rapprocher à un succès du record de "M. Dakar" en moto. En milieu d'après-midi en France et à la fraîche au Pérou, les deux hommes vont s'élancer, depuis le podium sur la place d'Armes de Lima, avec d'énormes ambitions, pour une petite entrée en matière de 13km dans le sable. La suite sera bien plus compliquée, puisqu'il restera aux 459 engagés un peu moins de 8600km à parcourir pour rejoindre Santiago au Chili après être passés par l'Argentine, le tout en 14 jours, avec une journée de repos, dans une semaine, le dimanche 13 janvier. Problèmes mécaniques, erreurs de navigation, malchance, tout est possible comme chaque année sur le Dakar. Et les favoris ne sont pas toujours épargnés par les aléas de la course.

Suivez l'étape en direct