Londres 2012 - Première en or pour la France

Publié le 30/08/2012 | 20:23, mis à jour le 31/08/2012 | 20:25

Première en or pour la France

Charles Rozoy (FFH)

On attendait une médaille tricolore jeudi lors de la première journée des jeux Paralympiques à Londres. Elle a été décrochée par le nageur Charles Rozoy, amputé d'un bras victime d'un accident de moto, qui s'est imposé sur 100 m papillon.

Déception en revanche au judo, où l'on attendait Sandrine Aurières-Martinet deux fois vice-championne paralympique à Athènes puis à Pékin, éliminée prématurément alors qu'elle espérait pouvoir monter cette fois sur la plus haute marche du podium. De son côté, l'équipe féminine de basket fauteuil a pris la leçon face aux Etats-Unis en s'inclinant lourdement 63-24.

Champion du monde et d'Europe en titre sur la distance, Charles Rozoy n'a jamais été inquiété sur le 100 m papilon. Après avoir dominé les séries, il a confirmé en finale dans le temps canon de  1'01"24, avec beaucoup d'expérience et de sérénité. Rozoy, 23 ans, s'affirme comme la valeur sure de la natation française dans ces Jeux. Il aura d'ailleurs l'occasion de confirmer ce statut puisqu'il sera également engagé dans le 50 m et le 10 m nage libre.   

Les circonstances ont été défavorables à Sandrine Aurières-Martinet qui représentaient une véritable chance tricolore dans la catégorie - 52 kg en judo. La Française, déficiente visuelle, comptait sur sa bonne étoile pour enfin décrocher l'or. Mais dès son entrée en lice, elle a perdu ses illusions en s'inclinant  face à la Chinoise Lijing Wang.  Malgré une blessure à la cheville elle a tenté la médaille de bronze mais s'est ensuite fait battre par la Brésilienne Michele Ferreira sur ippon."C'est une déception mais elle est allée jusqu'au bout avec courage", a  réagi la ministre des Sports Valérie Fourneyron, qui était venue assister à des  épreuves en compagnie de la ministre déléguée aux Personnes handicapées  Marie-Arlette Carlotti. Le centre ExCel, rempli, où le public français était nombreux, a été le théâtre d'une autre déconvenue tricolore, celle de Solène Laclau en moins de 48 kg face à une autre Chinoise, Xiaoli Huang.

Les Chinois étaient en tête du tableau des médailles (13 dont 5 en or),  devant l'Australie (9 dont 3 d'or) et la Grande-Bretagne (7 dont 2 d'or) en  début de soirée, d'une journée qui a vu de nombreux records du monde tomber. Cela a été le cas de la Britannique Sarah Storey, ancienne nageuse  multi-médaillée convertie au cyclisme, qui s'est imposée en poursuite  individuelle 3 km de sa catégorie en 3:32.17. Record battu aussi pour la  Néo-Zélandaise Sophie Pascoe, qui  a nagé son 200 m 4 nages en 2:28.73. La nageuse vedette sud-africaine Natalie Du Toit, multi-médaillée, s'est  quant à elle qualifiée facilement lors des séries du 100 m papillon. En basket fauteuil, l'équipe de France féminine a été battue par les  Etats-Unis en match de poules. L'haltérophile Patrick Ardon n'a pas dépassé la sixième place dans les  moins de 48 kg. En tennis de table, Pascal Pereira-Leal, numéro un mondial de sa catégorie,  s'est imposé sans problème au premier tour, devant le Brésilien Lucas Maciel.

Le point sur la première journée

Voir la video