Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez Retour sur la 3e journée

Londres 2012 - Retour sur la 3e journée

Publié le 30/07/2012 | 22:15, mis à jour le 31/07/2012 | 10:38

Retour sur la 3e journée

Laura Flessel, inconsolable auprès de son coach (AFP - MAX ROSSI)

Yannick Agnel a encore porté haut les couleurs de la natation française en décrochant la médaille d'or du 200m nage libre. A 20 ans, il décroche déjà sa deuxième médaille d'or olympique. En judo, Automne Pavia et Ugo Legrand ont décroché le bronze. Laura Flessel a fait ses adieux aux JO, éliminée en 8e de finale.

La 3e journée en vidéo

Voir la video

La perf : Agnel remet ça et deux médailles de bronze pour le judo français

Agnel est le patron du bassin ! 24h après avoir propulsé la France sur la plus haute marche du podium lors du relais 4x100m, Yannick Agnel a littéralement surclassé la concurrence en finale du 200m nage libre. Il s'est imposé en 1:43.14, explosant au passage son propre record de France (1:44.42). Une victoire qui porte à trois le nombre de médailles d'or de la natation française. En pleine confiance, le nageur Nîmois a relégué la concurrence à plus d'une seconde. Derrière lui, le Coréen Park et le Chinois Sun termine ex-æquo en 1:44.93.

Le judo aime le bronze. Au lendemain de la médaille de Gneto, les judokas français ont récidivé sur les tatamis de Londres. Ce fut d'abord Automne Pavia, chez les -57 kg, qui décrocha une nouvelle médaille du métal rosé grâce à sa victoire sur la Hongroise Hedvig Karakas. Défaite en demi-finale  devant la future championne olympique, elle a su parfaitement se reprendre. "C'est la médaille de tout le groupe, de  toute ma famille", s'enthousiasmait la jeune femme, devant ses sept frères et sœurs.

Quelques minutes plus tard, c'était au tour d'Ugo Legrand de la rejoindre. Le champion d'Europe en titre, grand ami de Teddy Riner s'est bien ressaisit après son élimination en quart de finale, il a dominé durant le Golden Score (prolongations) le Sud-Coréen Wang Ki-chun, le N.1 mondial, sur un waza-ari. "Ca été une très belle et très dure journée et je suis heureux qu'elle se  termine ainsi, en battant le N.1", a déclaré le jeune champion d'Europe, passé  par le tour de repêchage.

Les adieux : Laura Flessel-Colovic

Pour ses cinquièmes Jeux Olympiques, la "Guêpe" n'a pas craché son venin. La Guadeloupéenne, porte-drapeau de la délégation française a été éliminée en 8e de finale par la N.4 mondiale, la Roumaine  Simona Gherman. 15-12. Un match accroché où elle a pu montrer toutes ses qualités de battante, mais la marche était trop haute. "Je voulais faire cinq matches et finir comme ça (NDLR: cinq matches  auraient signifié un titre olympique). L'aventure s'arrête après deux  matches...", a confié l'épéiste, en larmes. Seize ans après ses débuts triomphants à Atlanta, en 1996 où elle s'était parée de l'or olympique, Flessel range son épée dans le fourreau. La tête haute, comme toujours.

L'anecdote : Shin A Lam refuse de quitter le tournoi d'épée

Imbroglio à Londres ! Déclarée perdante à la dernière seconde de sa demi-finale d'épée face à l'Allemande Britta Heidemann (6-5 après prolongation), la Sud-Coréenne Shin A Lam refuse de quitter les tapis. Selon elle et son entraîneur, le chrono est resté bloqué lors de la dernière seconde du combat, instant fatidique où l'Allemande l'a touchée. L'athlète et son entraîneur ont donc porté réclamation sans être récompensés. Shin A Lam a finalement participé à la petite finale mais à dû s'incliner face à la N.1 mondiale, la Chinoise Sun Yujie (15-11). Sa consolation sera les vivats du public londonien, tout acquis à sa cause.

La (mauvaise) surprise : la 4e place de Camille Lacourt

Champion du monde en titre du 100m dos, Camille Lacourt était un prétendant légitime au podium olympique. Premier après les 50 premiers mètres, il a craqué dans les 15 derniers mètres pour échouer au pied du podium. C'est le jeu, c'est le sport. J'ai tout donné. Ca coince, c'est dur. J'ai fait une grosse année, j'ai bien travaillé. C'est frustrant." Lacourt n'aura pas trop le temps de ruminer. Il faut d'ores et déjà se tourner vers l'avenir et sa prochaine échéance, le relais 4x100m 4nages, samedi.