Vous êtes ici

Ligue 1 - Saint-Etienne résiste à Rennes

Alou Diarra (Rennes) et Mathieu Bodmer (Saint-Etienne)

Alou Diarra (Rennes) et Mathieu Bodmer (Saint-Etienne) (AFP)

Par

Publié le 08/03/2013 | 22:42, mis à jour le 08/03/2013 | 23:45

Mené deux fois au score, Saint-Etienne a arraché le match nul sur la pelouse de Rennes (2-2), vendredi en ouverture de la 28e journée de L1. Les Verts restent invaincus et enchaînent un 13e matche sans défaite, toutes compétitions confondues. Les Bretons n'arrivent plus à gagner.

Un 13e match sans doute porte-bonheur pour Saint-Etienne. Privés de leur métronome Jérémy Clément au milieu, les Stéphanois ont été bousculés par des Bretons volontaires, emmenés par un Julien Féret toujours aussi impeccable. Mais les Verts ont préservé leur invincibilité en 2013 en ramenant un précieux point de Rennes (2-2), vendredi en ouverture de la 28e journée de L1. Les hommes de Frédéric Antonetti ont eux retrouvé un visage beaucoup plus séduisant que ces dernières semaines.

Rennes prend les devants

Prenant leurs adversaires à la gorge dès le coup d'envoi, les Rennais auraient même pu se voir accorder un but lorsque Stéphane Ruffier, sous la pression de John Boye, commettait une faute de main sur un coup franc et laissait filer la balle dans le but. Loïc Perrin dégageait le ballon derrière sa ligne, mais M.Kalt laissait le jeu se poursuivre indiquant qu'il y avait une faute de Boye (4e). "Cela fait trois fois que cela nous arrive face à des adversaires directs. C'était déjà le cas à Nice (0-1, le 11 décembre), puis la semaine dernière à Montpellier (0-2), et encore ce soir. Dans un championnat où c'est aussi serré, ces erreurs d'arbitrage en notre défaveur pèsent lourd," déplore Antonetti. La première période n'en était que plus animée et les attaques des uns répondaient à celles des autres.

Aucun temps mort et des occasions qui se multipliaient de part et d'autres. Pierre-Emerick Aubameyang enroulait sa frappe, mais Costil se détendait impeccablement pour détourner en corner (11e). Jonathan Pitroipa y allait de son numéro en solo, oubligeant Moustapha Sall à repousser le ballon devant sa ligne (13e). La frappe d'Erding (27e) répondait à la tentative d'Aubameyang (19e).

Tout se décantait finalement en deux minutes. Dangereux sur coups de pied arrêtés depuis le début du match, Rennes finissait par trouver la faille sur corner. Boye piquait sa reprise de la tête que Danzé venait dévier juste devant Ruffier (1-0, 44e). Yohan Mollo ne tardait pas à remettre les deux équipes à égalité en reprenant de volée un mauvais contrôle de la poitrine transformée involontairement en remise d'Aubameyang (1-1, 45+1).

Mollo-Aubameyang, duo gagnant

La seconde période repartait sur le même tempo. Féret faisait une fois de plus parler toute sa classe et sa technique. Parti dans le dos de la défense à la limite du hors-jeu, le milieu rennais ajustait le portier forézien d'un astucieux piqué pour inscrire son 9e but de la saison (2-1, 52e). Il se privait d'un doublé peu après sur une frappe facile (60e).

Impliqué dans la moitié des buts stéphanois de la saison, Aubameyang poursuivait sur sa bonne série, histoire de s'offrir un record. Passeur décisif pour Mollo sur le premier but, ce dernier lui rendait la pareille pour une frappe à bout portant (2-2, 65e). Le Gabonais trouve le chemin des filets pour la 7e rencontre consécutive, égalant le record établi par Loïc Rémy en 2011 (mai-août). Revenu au score pour la seconde fois, l'ASSE ne lâchait plus rien, malgré les assauts de Bretons privés en fin de match de Féret blessé à la cuisse.

"C'est une déception car je pense que l'on avait la mainmise sur le match, regrette le coach rennais. On les a vraiment bousculés en seconde mi-temps." Avec ce point du nul, Saint-Etienne revient à une longueur de l'OM (4e) et conserve ses six points d'avance sur Rennes, 8e et adversaire direct pour l'Europe. Les deux équipes ont désormais rendez-vous le 20 avril pour la finale de la Coupe de la Ligue.