Vous êtes ici

Sharapova condamnée à l'exploit contre Serena Williams

Serena Williams face à Maria Sharapova

Serena Williams face à Maria Sharapova | AFP

Par

Publié le 08/06/2013 | 08:24, mis à jour le 08/06/2013 | 15:29

Tenante du titre, Maria Sharapova (N.2) ne partira pourtant pas favorite face à l’ogresse Serena Williams (N.1) qui disputera sa première finale Porte d’Auteuil depuis son sacre contre sa sœur Venus en 2002. La Russe devra réaliser le match parfait si elle veut triompher de l’Américaine.

Tout plaide pour un succès de Serena Williams ce samedi sur le Central Philippe-Chatrier. Le niveau de jeu affiché par les deux joueuses comme leur palmarès respectif (51 titres à 29) ou les confrontations les ayant opposées*. En quinze rencontres face à sa rivale, Maria Sharapova compte seulement deux victoires. Pire, ces deux succès remontent à 2004.

Sharapova : inverser la tendance

"Cela n'a aucune importance de savoir qui de nous deux a gagné le plus de matches dans nos oppositions, qui a gagné la dernière fois, qui a gagné la dernière fois sur terre battue. Si on commence à penser à toutes ces statistiques, c'est... J'essaye de ne pas y penser", a expliqué la numéro deux mondiale juste après sa victoire contre Victoria Azarenka.

"Après, je vous mentirais si je vous disais que cela ne m'embête pas. C'est évident", a ajouté Sharapova  avec un large sourire. "Maintenant, j'ai vraiment envie d'inverser la tendance. D'une manière assez évidente, on peut se dire que tout ce que j'ai tenté contre elle par le passé n'a pas fonctionné. Il va donc falloir que j'essaye quelque chose de différent et que ça marche."

Serena intraitable depuis un an

Battue à la surprise générale par Virginie Razzano l’an dernier au premier tour -la première défaite au premier tour en Grand Chelem de sa carrière-, la cadette des sœurs Williams a effectué un parcours quasi parfait depuis un an. Quelques heures plus tard, elle a appelé Patrick Mouratoglou. "Je cherchais seulement un endroit où taper la balle. Mais j'ai aimé certains de ses conseils et je me suis dit que ça valait le coup d'essayer", raconte-t-elle. Et depuis elle ravage tout: Wimbledon, le titre olympique, l'US Open le Masters, dix titres sur treize tournois disputés et un ratio victoires/défaites (70/3) juste incroyable.

A la poursuite d’Evert et Navratilova

Gagner ici, onze ans après, serait extraordinaire, a souligné la joueuse aux 15 levées du Grand Chelem (à trois longueurs seulement du duo Chris Evert-Martina Navratilova, à sept de Steffi Graf et à neuf de l’Australienne Margaret Court, recordwoman absolue avec 24 Majeurs). Mais pour l'instant ce n'est toujours qu'un rêve, j'ai encore un match à gagner. Contre Sharapova, le passé m'importe peu, ce sera un nouveau match. Ce sera la première fois qu'on se rencontre ici, ce sera un grand match. On a toutes deux envie de gagner, tout simplement, ce sera une belle bataille."

Moratoglou : ça dépendra de Serena

Son coach reste très confiant quant à l’issue du combat. "De la pression, elle en aura - c'est une finale de Grand Chelem - mais elle sait la gérer. Et Serena partira avec un avantage psychologique, c'est sûr", a confié l’entraîneur français qui préside à sa destinée depuis environ un an. "Si Sharapova  sert bien, il y aura match", prédit Mouratoglou en référence à l’avantage de taille de la blonde Slave (1,88 m contre 1,75). "Mais ce qui fait la différence avec Serena, c'est sa détermination, son envie (...) Le résultat ne dépendra pas de Sharapova , ça dépendra de Serena."

*Les deux joueuses se sont affrontées à deux reprises en Grand Chelem pour deux rencontres à sens unique. La finale de Wimbledon 2004 remportée par la Russe (6-1, 6-4) et la finale de l’Open d’Australie 2007 gagnée par l’Américaine (6-1, 6-2).

Vidéo: Maria Sharapova se confie à FTVsport avant la finale

Voir la video

Vidéo: Serena Williams se confie à FTVsport avant la finale

Voir la video

Sur le même sujet