Partagez ce contenu avec vos amis Activer le partage

Vous lisez Shin A Lam, héroïne malheureuse

Londres 2012 - Shin A Lam, héroïne malheureuse

Publié le 30/07/2012 | 22:43, mis à jour le 13/03/2013 | 15:42

La Su-Coréenne Shin A Lam est en larmes. Elle conteste la décision des juges...

La Su-Coréenne Shin A Lam est en larmes. Elle conteste la décision des juges... (AFP - TOSHIFUMI KITAMURA)

Star malgré elle. Les larmes de la Sud-Coréenne Shin A Lam resteront gravées dans l'histoire de cette édition 2012. En désaccord avec les juges sur l'écoulement du chronomètre en fin de rencontre, elle conteste sa défaite face à l'Allemande Britta Heidemann. Elle reste seule sur la piste d'escrime pendant une heure en attendant la décision des officiels, sous les vivats du public.

Les larmes de la Sud-Coréenne Shin A  Lam

L'image de l'athlète, prostrée, en larmes ou effondrée, assise seule sur la  piste éclairée de vert de l'immense salle noyée de monde, restera sans doute  comme un des grands moments des Jeux. Abasourdie et en désaccord total avec la décision arbitrale offrant la  victoire à son adversaire en demi-finale l'Allemande Britta Heidemann alors  qu'elle estimait que le chrono s'était écoulé, Shin a fait front en attendant  que ses responsables parviennent à déposer une réclamation, finalement rejetée. La scène, ahurissante, a duré une heure, obligeant les organisateurs à  décaler d'autant la suite du programme Dix minutes après avoir finalement accepté son sort, Shin est revenue sur  la piste pour tenter de décrocher le bronze sous les vivats du public qui avait  pris fait et cause pour la malheureuse.  Elle s'inclinera finalement face à la N.1 mondiale, la Chinoise Sun Yujie  (15-11). Les encouragements inconditionnels du public seront sa seule récompense.