Vous êtes ici

Trinh-Duc titulaire contre l'Ecosse, Fofana à l'aile

L'ouvreur international François Trinh-Duc

L'ouvreur international François Trinh-Duc | ADRIAN DENNIS / AFP

Par

Publié le 11/03/2016 | 15:13, mis à jour le 11/03/2016 | 15:37

Le sélectionneur Guy Novès a apporté six changements pour le déplacement du XV de France en Ecosse lors de la 4e journée du Tournoi des 6 Nations (en direct dimanche à 16h00 sur France 2 et francetvsport.fr). François Trinh-Duc fait son retour à l'ouverture aux côtés de Maxime Machenaud. Il n'avait plus été titulaire depuis 2013. Habituellement au centre, Wesley Fofana lui glisse à l'aile tandis que Scott Spedding récupère le poste d'arrière.

Ce n'est pas une sanction mais on ne peut s'empêcher de penser que les loupés de Jules Plisson ont pesé dans le choix de titulariser François Trinh-Duc à l'ouverture contre l'Ecosse. Parfaitement opérationnel, l'ouvreur de 29 ans se voit offrir une nouvelle chance de s'installer chez les Bleus, lui qui n'avait plus débuté un match de l'équipe de France depuis 2013. Plus expérimenté que Plisson, le Montpelliérain aura la tâche de conduire le jeu tricolore avec Maxime Machenaud conservé au poste de demi de mêlée. "François faisait partie des premiers convoqués, il était dans nos plans, a indiqué Novès. Avec Jules (Plisson) ils tiennent les clés du camion. Jules a joué trois matches. Dans ce contexte, il me semblait intéressant de voir (François) à l'oeuvre dans ce match-là."

Spedding revient, Fofana sur l'aile

De retour en forme, Scott Spedding a lui aussi convaincu Guy Novès de le titulariser à l'arrière, notamment pour son aptitude à attraper les chandelles que ne manqueront pas de proposer les Ecossais. Ces changements étaient attendus. Parmi les autres mouvements, le sélectionneur a opté pour Gaël Fickou au centre plutôt que Jonathan Danty qui a été libéré pour son club, le Stade Français. Yacouba Camara remplace Antoine Burban, au repos après un choc à la tête, sur le côté de la troisième ligne. Yoann Maestri éjecte Paul Jedrasiak de la 2e ligne. Le changement le plus marquant reste néanmoins le déplacement de Wesley Fofana à l'aile où il n'avait plus joué chez les Bleus depuis trois ans. "Compte tenu de l'effectif que nous avons à disposition, il nous semblait intéressant de le voir à l'aile, a justifié Novès. On ne se prive pas de cette option et il me semble qu'il y prend beaucoup de plaisir." C'est bien connu, à l'aile la vie est belle...

Sur le même sujet

Euro 2016 : Toute l'actualité et 100% des matchs en direct