Vous êtes ici

Ferrer met fin à la carrière de Hewitt

L'Australien Lleyton Hewitt, lors de son dernier match à l'Open d'Australie contre David Ferrer

L'Australien Lleyton Hewitt, lors de son dernier match à l'Open d'Australie contre David Ferrer | AFP - PAUL CROCK

Par

Publié le 21/01/2016 | 11:49, mis à jour le 21/01/2016 | 12:01

Lleyton Hewitt a terminé sa carrière (en simple) devant son public de Melbourne, pour son 20e Open d'Australie, en étant battu par David Ferrer (N.8) 6-2, 6-4, 6-4 pour le compte du 2e tour. Pour son ultime match sur le circuit, l'Australien a tout tenté face à son "double", plus jeune, plus efficace, plus résistant que lui désormais. Malgré cette défaite, l'ancien N.1 mondial a vécu un énorme moment d'émotion. "C'était l'endroit parfait pour finir", a-t-il lancé au micro sur le court.

Casquette à l'envers, poing serré, cri rageur. Lleyton Hewitt a vécu son dernier match sur le circuit comme à son habitude: avec conviction et enthousiasme. Et dans la Rod Laver Arena, le public s'est mis au diapason pour croire en lui, une dernière fois. A bientôt 35 ans, l'ancien N.1 mondial a fait monter la température dans la soirée de Melbourne, surtout lorsqu'il a sauvé une balle de double break dans le 3e set alors qu'il était mené 6-2, 6-4, 3-1 par David Ferrer, et qu'il a ensuite égalisé à (3-3). Mais malgré son courage, malgré son envie, il n'a pas pu garder le cap face à un joueur qui lui ressemble tant dans le jeu. Trop faible au service, soumis au rythme infernal de l'Ibère en retour, celui qui n'aura jamais remporté l'Open d'Australie malgré une finale (en 2005) a baissé pavillon après 2h20 d'un gros bras de fer, contre un joueur qu'il n'aura battu qu'une fois (en quatre matches), à Wimbledon lors de leur premier duel en 2006.

Après la première balle de match remportée par l'Espagnol, les deux hommes se sont longuement serrés la main, dans un moment plein de respect entre deux des plus grands combattants de ces dernières années sur le circuit. Et le 8e mondial semblait même demander à son adversaire d'échanger sa chemise. "Pour moi, c'est une idole", a d'ailleurs dit Ferrer sur le court au micro de Jim Courrier. "Ce soir, c'est pour lui, pas pour moi", ajoutait-il dans une voix marquée par l'émotion. "J'ai eu un t-shirt de lui il y a 7 ans, et c'est le seul d'un joueur de tennis que j'ai chez moi." Avec le sourire, Lleyton Hewitt a ensuite explique qu'il avait "tout donné comme toujours. Je suis fier d'avoir toujours donné 100%. Cela va sûrement prendre quelques jours pour réaliser. Je me sens honoré d'avoir eu ce soutien du public. Cela représente beaucoup pour moi". Et un film a ensuite été projeté sur le grand écran, avec les interventions de Roger Federer, Rafael Nadal, Andy Murray, Nick Kyrgios, qui lui ont rendu hommage, avant que ses enfants ne le rejoignent sur le terrain. "C'était l'endroit parfait pour finir."

Vainqueur de l'US Open en 2001, de Wimbledon en 2002, de deux Coupes Davis (1999, 2003), l'actuel 308e mondial a pu recevoir l'ovation de tout un pays, qu'il a longtemps tenu sur ses épaules pour le maintenir au plus haut niveau mondial. Il poursuivra désormais sa "mission" comme capitaine de l'équipe de Coupe Davis.

A lire aussi: Lleyton Hewitt, un guerrier devenu sage

Sur le même sujet