Vous êtes ici

La WTA prépare les joueuses à répondre au Sharapova-Gate

La Roumaine Simona Halep répond aux journalistes à Indian Wells

La Roumaine Simona Halep répond aux journalistes à Indian Wells | MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Par

Publié le 10/03/2016 | 11:21

Eléments de langage, réponse calibrée, la WTA veille à ses intérêts et à la bonne parole des joueuses professionnelles suite à la révélation du contrôle positif de la Russe Maria Sharapova au Meldonium. Selon le magazine américain Sports Illustrated, la fédaration internationale a ainsi envoyé un question-réponse avec les "infos clés" de cette affaire alors que le tournoi d'Indian Wells vient à peine de débuter. Il semble important pour le WTA de dire que les procédures ont été respectées et qu'il faut aller jusqu'au bout de la lutte anti-dopage.

C'est devenu une vieille habitude en politique de marteler les mêmes réponses dans un camp ou dans un autre. Le sport n'échappe pas à ce phénomène de contrôle des mots et des pensées. Sport policé par excellence, le tennis en est le parfait exemple avec la révélation du contrôle positif de Maria Sharapova au Meldonium lundi. Pour faire face aux questions des médias, notamment américains, au tournoi d'Indian Wells en Californie, la WTA a déjà toutes les réponses. A la première question de ce petit illustré en langue de bois véritable sur la suspension (normale ou pas ?) de Maria Sharapova, la WTA incite ses joueuses à dire : "Nous pensons que c'est important que le programme anti-dopage suive la procédure mise en place. La WTA supportera toutes les décisions prises pendant le processus."

Formation formatage

Sur le fond du sujet et la prise de Meldonium, la WTA conseille aux tenniswomen de dire "que chaque joueuse a reçu la liste des produits prohibés en 2016 par l'ITF et la WTA. C'est la responsabilité de chaque joueuse de connaître les règles." Et la WTA de rappeler que ce processus est le même tous les ans avec la révélation tous les ans en décembre de cette liste. Le message est clair : le Meldonium "était interdit au 1er janvier 2016". Quant à l'avenir de Sharapova dans le tennis, il est fortement conseillé de ...ne pas répondre. "Je ne suis pas préparée à spéculer sur le futur. Je pense que c'est important que le programme anti-dopage aille au bout du processus et rende son jugement", peut-on lire dans le questionnaire de la WTA. Avec les soupçons de matches truqués à cause des paris révélés en janvier dernier, sale année pour le tennis. Là aussi la WTA a la réponse. "L'intégrité" fait partie du tennis et il faut "suivre les règles." "Le futur du tennis est brillant et le jeu reste très populaire sur la planète." Brillant à condition de ne pas formater ses principaux acteurs.

Sur le même sujet

Roland-Garros : Toute l'actualité et 100% des matchs en direct