Londres 2012 - Tout sera prêt pour le début des paralympiques

Publié le 25/08/2012 | 16:30

Paul Deighton et Sebastian Coe

Paul Deighton et Sebastian Coe (AFP - Will Oliver)

Les adaptations nécessaires au parc et au village olympiques en vue des jeux Paralympiques qui débutent mercredi à Londres seront terminées à temps, ont assuré les organisateurs.

"Les jeux Olympiques ont été un test fantastique pour les jeux  Paralympiques", a estimé Paul Deighton, directeur général du Comité  d'organisation des jeux Olympiques et Paralympiques de Londres (Locog). "Au cours de ces deux semaines de transition (entre les deux événements), nous avons travaillé avec autant d'attention que pendant ces sept dernières années" de préparation, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse dans la  capitale britannique. "Tout est en parfait état et je suis absolument ravi",  a-t-il affirmé.

Des structures adaptées

Des ajustements ont été faits au village olympique et sur plusieurs sites de compétition afin qu'ils soient accessibles aux athlètes qui participeront  aux Jeux du 29 août au 9 septembre. Le village abrite un centre équipé de 15.000 pièces de rechange pour des fauteuils roulants et des membres artificiels, les bus des athlètes sont  convertis pour pouvoir accueillir cinq ou six fauteuils roulants, tandis que  des rampes sont élargies au parc pour les 1.800 athlètes utilisant des  fauteuils roulants. Vingt-deux chiens seront aussi à disposition des athlètes  qui auraient besoin d'être assistés.

Quelque 2.000 athlètes paralympiques sont déjà hébergés au village  olympique, tandis qu'un millier supplémentaire était encore attendu, a précisé M. Deighton. Il s'agit de la plus importante édition des Paralympiques depuis la  création de cette compétition il y a 52 ans, avec un nombre record d'athlètes  (4.200) et de nations (166) attendus aux Jeux de Londres. La quasi-totalité des  2,5 millions de tickets disponibles ont aussi déjà été vendus, contre 1,8  million pour les jeux Paralympiques de Pékin en 2008. Le dispositif de sécurité sera cependant beaucoup moins important que lors des JO, qui se sont terminés le 12 août: quelque 3.500 militaires seront  mobilisés contre 18.000 pendant les jeux Olympiques, et quelque 4.000 à 5.000 agents de sécurité privés seront déployés, selon M. Deighton.